joli-jardin_thumb1

17 trucs à connaître pour une maison Zen et Bienveillante (1 à 4) 15


Saviez-vous que votre maison joue un rôle important dans votre succès en dehors de votre habitation ?

C’est en effet votre lieu de référence : le lieu où vous pouvez – vous devez – vous ressourcer. Si ce point de repère est brouillon, votre vie au-dehors risque d’être tout aussi brouillon.

Que vous soyiez noyé dans le travail, grand voyageur ou casanier, si vous êtes à la recherche d’une vie plus “zen”, vous devez absolument commencer par remettre en question votre intérieur !

Dans cet article en 4 parties, je vous propose d’examiner, pièce par pièce, le rôle de chaque zone de la maison, l’impact que chacune d’elle peut avoir sur votre quotidien, et les conseils pratiques pour optimiser chacune d’elle et prendre soin des besoins de chacun. Puis, je m’attacherai à vous donner quelques bases à connaître pour une maison sur-mesure, zen, et bienveillante.

Alors lisez bien jusqu’au bout : vous risquez de changer votre regard sur l’habitat.

 

PARTIE 1 / LES PIECES A VIVRE ET A PARTAGER

1/ L’entrée : sas de décompression

CHAUSSONS_thumb2

Cette pièce est malheureusement trop souvent négligée. Vous n’imaginez pas l’impact qu’elle peut pourtant avoir sur notre façon d’appréhender le monde. Elle doit être considérée comme une zone intermédiaire entre l’espace public et votre espace intime. Soignez-la particulièrement !

Ne la supprimez pas sous prétexte de vouloir “agrandir le salon”, c’est un leurre. Non seulement vos chaussures et vos vestes traîneront dans le salon, mais en plus, si vous n’avez pas d’entrée, vous donnerez accès à toute votre intimité à n’importe quel facteur, livreur, ou colporteur qui sonnera à votre porte. Avez-vous envie de ça ?

– En Feng-shui, il est important de considérer “l’énergie” qui circule dans votre maison. Lorsque vous ouvrez la porte de votre maison, vous faites rentrer une énergie extérieure. Le rôle de l’entrée est aussi de freiner la circulation de cette énergie.

– Installez un banc, pour enlever vos chaussures et mettre vos chaussons. Vous pouvez ranger les chaussures sous ce banc, ou dans un placard dédié. Si vous les rangez sous le banc, évitez les collections de chaussures que vous ne mettez jamais. Rangez-les joliment, 2 par 2.

– Trouvez un moyen d’y suspendre vos manteaux. Si vous n’avez pas la place d’installer un placard, fixez des patères au mur.

– Un grand miroir plein pied vous permettra de contrôler votre “look” avant d’affronter le monde du dehors. Ne placez pas ce miroir face à la porte d’entrée: ce sera très désagréable en rentrant.

– Prévoyez un rangement pour le cirage, les parapluies, les sacs de courses…

– Soignez la déco. L’entrée est une introduction. Une invitation dans votre espace intime.

 

2/ Le salon : détente et convivialité

VUE-SALON--DEPUIS-balcon_thumb11

Il est à la fois le lieu dans lequel vous aurez envie de vous détendre sur votre canapé, et l’espace pour recevoir vos amis. Vos enfants y seront souvent aussi : ne les excluez pas de cette pièce sous prétexte qu’ils ont une chambre !

Evitez le schéma “canapé/grand écran”. Vous avez le droit d’être à l’aise pour regarder un bon film, mais pensez aussi au moment où vous recevrez vos amis. Si vous vous contentez d’un canapé face à un téléviseur,  vous aurez la sensation de discuter comme sur le banc d’un arrêt de bus ! Pensez donc à ajouter impérativement au moins 1 fauteuil. Faites en sorte d’avoir une zone d’assise conviviale : en L , en U, ou en face-à-face. Favorisez la discussion.

rflexion-salon_thumb1

Eteignez votre téléviseur la journée. Ne l’allumez que pour regarder un programme sélectionné. Prenez conscience des ondes néfastes que vous apportez à votre maison au travers de cet écran que vous voulez toujours plus grand. Idéalement, supprimez cet écran de votre salon, et ayez une pièce dédiée à la télévision (ou pas : on peut aussi vivre sans !)

– Placez des coussins sur votre canapé, un plaid plié sur l’accoudoir. Replacez-les tous les soirs : vous serez heureux d’apercevoir votre beau canapé bien rangé, le matin au réveil ;-)

– Mettez des rideaux aux fenêtres.

– Placez un vase sur votre table de repas et offrez-vous régulièrement des fleurs : ça vous coupera l’envie de laisser votre table s’encombrer d’autres choses. Et quel plus beau symbole du temps qui passe, qu’un bouquet de fleurs coupées.

bouquet-de-fleurs-coupes_thumb1

 

3/ La cuisine : le cœur de la maison

783---Cuisine-des-annees-50_thumb2

En quelques dizaines d’années, on est passés de la toute petite cuisine au fond du couloir et à l’opposé de la salle-à-manger, à la grande cuisine ouverte sur le séjour.

On se demande même parfois si ce n’est pas le salon qui s’est ouvert sur la cuisine, plutôt que l’inverse.

CUISINE-ET-VERANDA-VUE-DU-PIANO_thum

Si vous voulez une cuisine conviviale, commencez par la rendre agréable et fonctionnelle pour tout le monde. Même vos enfants.

– Pensez à tout ce dont ils pourraient avoir besoin, et placez-le à leur hauteur. Ainsi, vous les aiderez à grandir, et vous pourrez, sans problème, leur demander de mettre le couvert ou de vider le lave-vaisselle : ils vous aideront et vous soulageront, c’est ça aussi une maison zen et bienveillante pour tous !

– Les cuisinistes vous parleront du “triangle d’activité” :

triangle-dactivit_thumb1

  1. le stockage (placards, réfrigérateur),
  2. le lavage (évier)
  3. la cuisson (plaque, four).

En réalité, ce concept des années 50 a oublié un point principal : la PREPARATION. Ne méprisez pas l’importance du plan de travail !

– Plusieurs espaces sont à considérer sur ce plan de travail :

le plan de dépose (à côté du réfrigérateur, pour sortir un plat ou ranger ses courses)

le plan de préparation : entre l’évier et la cuisson, il doit être le plus large possible, car c’est que vous cuisinerez de manière intuitive et logique ( 1/je lave, 2/je coupe, 3/je cuis. )

l’espace “petit électroménager” : vos grille-pain, bouilloire, machine à café et autres mixers magiques ne devront pas encombrer votre plan de préparation.

une cuisine dans laquelle on ne peut pas s’assoir pour manger est une cuisine triste et punitive. Placer un coin repas transformera cet espace en lieu de partage et de convivialité.

Si vous ouvrez votre cuisine sur le séjour, pensez à bien délimiter les espaces. Vous pouvez aussi trouver des solutions pour la “semi-cloisonner”.

cuisine-semi-ouverte_thumb1

Si tout est ouvert, vous pouvez assortir vos meubles de salon à ceux de votre cuisine pour créer une continuité visuelle. Vous pouvez par exemple placer les mêmes façades à votre meuble TV qu’à vos meubles de cuisine, mais sans y mettre de poignées, pour un look plus épuré. Ou bien, créer une bibliothèque avec la même finition que votre plan de travail. Cela permettra de définir les espaces tout en les liant les uns aux autres.

Le micro-ondes : un électroménager encombrant, inutile, qui ne respecte pas les aliments. Savez-vous comment marche cette machine ? Si vous ne vous en servez “que pour réchauffer”, vous pourrez aisément vous en passer. En effet, avec la nouvelle technologie des plaques de cuisson à induction, la rapidité de chauffe est telle qu’elle est nettement plus avantageuse qu’un micro-ondes ! Alors oui, effectivement, il faut d’abord mettre ses “restes” dans une casserole pour pouvoir les réchauffer. Achetez des casseroles tout inox, sans téflon, et vous pourrez les mettre au lave-vaisselle sans problème. Si vous vous servez du micro-ondes pour cuire, alors changez vos habitudes. Appréciez le vrai goût et la vraie texture des aliments, par des cuissons au four, à la poëlle, et à la vapeur. Vous n’en serez que plus zen et heureux !

– Vous pouvez aussi mettre des plantes dans la cuisine ! Des pots de plantes aromatiques suspendus à votre crédence, par exemple, seront du plus bel effet. En plus d’être pratiques, elles apporteront de la vie. Les plantes succulentes de type crassula ont la réputation, en Feng-shui, de favoriser la richesse dans votre foyer Clignement d'œil. (à placer idéalement à l’Est)

 

4/ Balcons et jardins : comment les optimiser

joli-jardin_thumb1

Quand on habite en ville, on rêve d’avoir un jardin. Et si on en a un, on se plaint souvent de la pelouse qu’il faut entretenir !

Il est important d’avoir un espace vert.

– Si vous habitez en appartement, multipliez les plantations sur votre balcon. Vous n’avez pas la main verte ? Faites comme moi, privilégiez les plantes succulentes !

– Si vous n’avez pas de balcon, mettez des jardinières à votre fenêtre ! Vous pouvez également choisir de transformer un coin de votre appartement en petit jardin d’hiver  comme dans cet appartement où il manquait une terrasse

Dans votre jardin, créez des zones différentes : pour manger, pour bronzer, pour lire à l’ombre, pour se cacher, pour cultiver… En multipliant les “petites zones”, vous utiliserez beaucoup plus la totalité de la surface de votre jardin, et aurez l’impression qu’il est plus grand.

 

PARTIE 2 / LES PIECES INTIMES

Dans le prochain article , découvrez les bases à connaître pour optimiser la sdb, les toilettes, la chambre, le bureau.

Abonnez-vous et recevez en cadeau, votre guide pour réaliser un intérieur sur-mesure !


Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

15 commentaires sur “17 trucs à connaître pour une maison Zen et Bienveillante (1 à 4)

  • Veronique et Bruno

    Bonjour,
    Etre conscient que l’habitat est le résultat extérieur de son monde intérieur est un beau message ! Merci pour cet article qui résonne avec notre histoire personnelle et professionnelle ! Nous précisons qu’il est important dans la cuisine de bien séparer le point cuisson du point évier afin de séparer ces deux énergies qui sont en opposé et qui peuvent créer des sources de tension et de conflit. Et en plus, comme tu le dis cela permet d’avoir un large plan de préparation !

    • Mailys Auteur de l’article

      Ouf ! :-)
      Lorsque je parlais de cuisine triste et punitive je faisais référence aux cuisines années 50, loin de la salle-à-manger, dans laquelle la “maîtresse de maison” passait son temps, loin du reste de la “maisonnée” ! J’ai toujours adoré manger dans la cuisine. Aujourd’hui encore, quand je reçois, j’aime que ce soit dans ce lieu chaleureux, plus que dans le séjour.
      Mais évidemment, tu peux avoir une jolie petite kitchenette joyeuse et fonctionnelle … c’est mieux si elle est proche de la table de repas !

      • le Labo d'Elodie

        Au quotidien, je ne supporte plus de devoir toujours occuper la table de salle à manger, qui est proche de la cuisine, mais c’est toujours lorsque ma table est embarrassée que quelqu’un arrive à l’improviste. Lors de la rénovation nous n’avons pas anticipé cela (cf le guide des 10 questions à se poser ;-) notamment parce que dans tous nos appartements précédents nous ne pouvions pas non plus manger dans la cuisine….mais nous avions moins de visiteurs ! J’ai un challenge pour caser un coin repas dans ce qui ressemble à un espace de circulation.

  • Dauxois Marion

    Bonjour Maïlys,
    Je découvre votre blog et je suis en train de le dévorer !
    J’ai déjà une question concernant l’entrée : nous habitons une grande maison. Nous avons l’entrée “officielle” pour les “étrangers” à notre famille. Nous avons une porte fenêtre juste avant qui donne sur la cuisine/séjour plus accessible et donc utilisée par les enfants et nous parents ! Mais en hiver, nous rentrons plus volontiers par le garage ! Mon casse-tête est le suivant : mon entrée sert donc très peu, et ne sert pas de sas au quotidien. J’ai envisagé de la transformer en coin bureau mais après la lecture de vos conseils, j’hésite !
    Encore merci de partager comme vous le faites votre travail

    • Mailys Auteur de l’article

      Bonjour Marion !
      Si ton entrée sert très peu, autant lui donner un rôle effectivement. Mets ton “sas” au niveau du garage, place un banc et un meuble à chaussures par exemple. Et pour l’entrée “des étrangers”, tu peux y aménager un coin bureau, mais garde aussi de quoi accrocher les manteaux des invités ! Ce qui peut être pas mal, c’est de bien distinguer ce coin bureau à l’intérieur de ton entrée, par exemple par une couleur différente au mur, pour ne pas avoir trop l’impression d’entrer dans un bureau, mais d’entrer dans une entrée avec un coin bureau ;-) tu as un exemple dans le reportage que TF1 a fait sur mon travail https://optimisemonespace.com/astuces-petites-surfaces-le-reportage-de-sept-huit-life-tf1/

      • Marion

        Un grand merci pour votre réponse ultra rapide ! J’ai regardé le reportage, cela me donne des idées pour aménager mon entrée/bureau…
        Quant au garage, il y a déjà en partie de quoi se déchausser et suspendre les manteaux pour les enfants.
        A suivre