bois-patin-et-mur-bleu_thumb8_thumb

BASES A CONNAÎTRE pour une maison Zen et bienveillante : 17 trucs, dernière partie !


Bienvenue à nouveau sur Optimise Mon Espace ! Comme ce n'est pas la 1ère fois que vous venez ici, vous voudrez sans doute lire mon livre qui vous explique comment réussir votre chantier SUR-MESURE ! Cliquez ici pour télécharger le livre gratuitement ! :)

Cet article est la quatrième et dernière partie de la série “17 trucs à connaître pour une maison zen et bienveillante”.

Cette série est une sorte de résumé de ma méthode de travail, un tour d’horizon de ma manière d’aborder l’habitat. Dans le blog vous trouverez d’autres articles qui rentreront plus en profondeur, détaillant chacun de ces points ou donnant des exemples et des études de cas. Il m’a cependant paru important de créer ce “condensé”. Vous vous retrouverez dans certains points, pas forcément dans tous : et c’est tant mieux ! L’idée de ces 4 articles, n’est pas de dicter comment faire un intérieur “contemporain” ou “tendance”, mais d’aborder des techniques pour un habitat dans lequel vous vous sentirez BIEN.

Dans les 3 premières parties, nous avons fait le tour de chaque pièce de la maison pour comprendre le rôle et l’impact de chacune d’elle, et comment les rendre plus agréables et fonctionnelles:

– Partie 1, les pièces à vivre et à partager : entrée, salon, cuisine, jardin et balcons …

– Partie 2, les pièces intimes : salle-de-bain, toilettes, chambres et bureau

– Partie 3, les espaces de stockage : dressing, buanderie, cave et grenier, garage …

Dans cette dernière partie, voyons maintenant les bases à maîtriser pour un bien-être absolu, partout !

 

PARTIE 4 : LES BASES A MAÎTRISER

 

12/ Décoration : doser le chaud et le froid selon le principe du yin et du yang

PLANCHE-INSPI-1_thumb2

Nous avons chacun nos caractères, nos personnalités, et nos gouts, et c’est pour cela que nos maisons sont toutes différentes. Pour qu’une maison soit conviviale et agréable pour tous, il est cependant important de savoir doser, dans les couleurs et les matières, le chaud et le froid, selon le principe du yin et du yang.

yinyang_thumb1

  • Si vous aimez particulièrement les couleurs chaudes, pensez à mettre quelques matières froides pour contre-balancer (ciment, métal, carrelage…)
  • si vous aimez au contraire les meubles laqués et les lignes épurées, pensez à mettre une base parquet par exemple, pour réchauffer un petit peu l’atmosphère et éviter l’effet “glacial” d’une décoration “hi-tech”.
  • Si vous n’avez sélectionné que des matières d’un même camaïeux de couleurs, comme le lin, les meubles en bois patiné, le parquet … Au lieu de continuer sur la même ligne avec des murs de couleur taupe, vous pouvez mettre en valeur cette douceur de vivre, avec un fond bleu en arrière-plan de votre canapé.

 

bois-patin-et-mur-bleu_thumb8

  • Evitez les contrastes trop forts, comme le total look noir et blanc : déclinez plutôt un camaïeux de gris en n’oubliant pas quelques touches de couleur.
  • Important également : évitez trop d’angles, et d’objets tranchants (exposition d’armes de collection…). Votre maison est un lieu de détente. Pas un repère guerrier.

 

13/ Maîtriser l’apport de lumière

maitriser-la-lumire-_thumb1

Selon l’heure de la journée et l’activité que l’on pratique, nous n’aurons pas besoin des mêmes intensités lumineuses. Particulièrement sensibles à la lumière, nous ne pourrions pas vivre dans des caves. Pour autant, un espace trop lumineux est aussi un espace baigné de trop d’énergie, et peut être fatiguant.

  • Mettez des rideaux à vos fenêtres, que vous ouvrirez ou fermerez à volonté.
  • Reliez votre éclairage de plafond à un interrupteur avec variateur d’intensité et/ou de température
  • Placez différents points lumineux dans chacune de vos pièces, avec, si possible, des températures de lumière différentes (ampoules jaunes et ampoules blanches). Par exemple, dans une cuisine, il est très agréable d’avoir des spots halogènes sous la hotte (lumière chaude au-dessus de la plaque de cuisson), des spots leds sous les meubles hauts (lumière un peu plus blanche au-dessus de l’évier et du plan de travail), et une suspension au-dessus de la table repas, si possible avec un variateur de lumière, de manière à pouvoir décider d’un repas très lumineux ou plus intime. Variez ces sources lumineuses comme ceci dans toutes les pièces de la maison.
  • Pour l’éclairage général d’un salon ou d’une chambre, préférez un éclairage indirect (la lumière éclaire le plafond, puis rebondit dans la pièce), qu’un éclairage direct (la lumière vient du plafond et vous “écrase de tout son poids”)

14/ Agrandir l’espace

Beaucoup à cause du prix de l’immobilier, et un petit peu par choix de la simplicité, nous sommes de plus en plus nombreux à vivre dans des espaces de plus en plus petits… et ceux malgré nos rêves parallèles de grands espaces. Il existe cependant de nombreuses solutions pour “tricher avec ses m²” et garantir une sensation d’espace, même en rajoutant une chambre + 1 dressing indépendant dans un appartement qui était destiné à n’être qu’un T2 par exemple.

salon-6_thumb1

  • Réduisez le nombre de meubles qui montent à hauteur des yeux. Privilégiez une grande zone de placards pour libérer le reste de la superficie, qui n’accueillera que des meubles bas, plus épurés.
  • Créez des assises qui soient aussi des rangements : ainsi vous éviterez de multiplier le nombre de meubles, et vous dégagerez votre perspective !
  • Dénichez les espaces perdus : derrière les portes, au-dessus des portes… et aménagez-les avec des étagères sur-mesure.
  • PRIVILEGIEZ LE SUR-MESURE ! N’ayez pas peur de fabriquer vous même votre table, ce n’est vraiment pas compliqué, on trouve très facilement des pieds dans le commerce, et on peut découper un plateau de la forme et de la dimension que l’on veut.

fb7_thumb3

 

15/ Créer une vue quand on n’en a pas

window-891139_960_720_thumb1

Pour ne pas vous sentir enfermé si votre fenêtre donne sur celle de votre voisin… ou sur un mur :

  • mettez des plantes devant vos fenêtres pour vous créer un écran de verdure
  • Accrochez dans votre salon, ou face à votre bureau, un grand tableau avec un paysage, une perspective
  • Eclairez ce tableau
  • Mettez des plantes dépolluantes à dans votre salon. Vous vous sentirez moins enfermé.

16/ Faire le tri.

chaussettes-orphelines_thumb1

C’est la toute première étape de votre nouvelle vie. Une vie ou vous vous sentirez plus léger(e) et en accord avec vous même. Vous ne pouvez pas imaginer d’intérieur “Feng-shui” sans passer par cette étape.

Ça prendra un peu de temps, et pour ne pas procrastiner, le meilleur conseil que je puisse vous donner est de bloquer un premier weekend dans votre agenda.

Depuis quelques années, vous avez entassé toutes sortes d’objets, vêtements, meubles, dont vous ne vous servez plus, ou que vous n’aimez plus, et que vous n’avez pourtant jamais réussi à jeter.

Tout d’abord, sachez que vous n’êtes pas obligé de jeter. Lors de votre grand tri, vous prendrez en considération chaque objet de votre maison (plusieurs milliers), et déciderez de son sort : à garder, à stocker, à jeter, à donner, ou à vendre.

  • Ne gardez dans votre maison que ce dont vous êtes certain de réutiliser régulièrement
  • Ne stockez (dans votre cave ou grenier) que ce dont vous êtes certain d’utiliser dans l’année à venir (dans les 3 ans maximum). Méfiez-vous des objets “au-cas-où”…
  • Jetez tout ce qui est cassé en faisant attention au tri sélectif (papier, cartons, piles et batteries, plastique…)
  • Donnez aux associations ce qui est en bon état et que vous jugez inutile de vendre
  • Vendez ce qui vous semble pouvoir vous rapporter quelques euros tout en débarrassant vos placards.

Pour ne pas vous décourager, commencez par la pièce la plus simple. C’est souvent, dans l’ordre : les toilettes, l’entrée, la sdb, la cuisine, les chambres, le salon, le bureau, la cave ou le grenier. Mais ce peut être différent pour vous.

Pour chaque pièce, procéder en faisant le tour de la pièce dans le sens des aiguilles d’une montre, en vidant chaque placard 1 par un. Une fois que tout est sorti, nettoyez ce placard et n’y remettez QUE ce qui a servi les 12 derniers mois et n’est pas périmé, usagé, ou cassé.

Enfin, il vous faudra certainement apprendre à ranger pour que cet élan de bien-être s’inscrive dans la durée. Pour cela, avant d’imposer vos règles, sachez observer vos co-habitants pour déduire les besoins de chacun.

Vous verrez, c’est MAGIQUE ! Et ça fait un bien fou !

17/ Connaître les besoins de chacun pour pouvoir y répondre

C’est le point de départ. N’entamez rien sans avoir pris au sérieux cette étape. 100% des personnes déçues par le nouvel agencement de leur maison vous diront “si on avait si on avait su …”, “on n’avait pas pensé à ça…”, “si c’était à refaire…”. En d’autres termes, on peut dire qu’elles sont certainement passées trop vite sur l’étape “10 questions à se poser pour réussir un intérieur sur-mesure”.

 Il est temps de se recentrer sur l’essentiel : vous. Vous, mais aussi  toutes les personnes avec qui vous cohabitez. Votre amour, vos enfants, vos amis et famille qui viennent de temps en temps… Observez votre chez-vous. Prenez-le en photo. Observez-vous y vivre. Décrivez ce qui vous agace. Ce que vous aimeriez changer. Pourquoi. Posez-vous tous autour de la table, en famille. Posez-vous des questions. Ecoutez les besoins de chacun. Prenez particulièrement en compte les besoins de vos enfants, car en y répondant, vous répondrez aussi à vos besoins de parents.

Alors, êtes-vous prêts à reprendre en main votre habitat, pour une maison sur-mesure, zen, et heureuse ?

C’est bien tout le bonheur que je vous souhaite.

à bientôt !

PS : sous cet article, téléchargez gratuitement le guide des 10 questions à se poser pour réussir son chantier Sourire

crédits photos (pour la série des 4 articles) : optimisemonespace, Pixabay, Bemz, Wa So, Dave Nakayama

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *