OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Construire une maison de rêve avec un budget miniature : ils l’ont fait ! 11


 

Le titre de cet article rassemble à la fois l’objectif et la plus grosse problématique de nombreux d’entre nous. L’histoire de Jennifer Lachartre  et Anthony Sury, heureux propriétaires dans une des plus belles – et plus chères – régions de France : la Côte Basque, pourrait bien vous inspirer.

L’aventure commence en 2013. Ils étaient à l’époque assistante d’éducation en collège et barman, et, mis-à-part quelques travaux de couture et de sculpture, n’avaient absolument aucune expérience en bricolage.

Devenir propriétaire d’une maison avec jardin, pour ce couple qui avait toujours vécu en HLM semblait, en apparence, un rêve inaccessible…

C’était sans compter sur leur détermination à atteindre leur objectif !

Voici l’histoire vraie d’un couple qui a réussi, avec un budget de seulement 175 000 €, à habiter dans un immense loft de 160m² + 80 m² de terrasse et jardin de 1000 m². Ce budget incluant l’achat de la maison, les travaux, et tout l’ameublement, décoration et électroménager compris !

Anthony et Jennifer devant leur maison en travaux

1ère étape : dénicher LA maison

Trouver la perle rare était quasiment mission impossible, dans leur budget et avec leurs exigences : sur la Côte Basque, proche de Bayonne et Biarritz, avec une grande surface, un grand jardin, et pas de vis-à-vis… Grâce au professionnalisme d’un de leurs amis agent immobiliers, ils ont pourtant trouvé la perle en seulement 2 jours. Il suffisait de beaucoup d’imagination pour voir que c’était une perle !

 

à lire également : étude de cas : s’offrir un appartement de rêve en achetant un bien invendable

La maison était immense. Construite sur un terrain en pente, l’habitation principale était prévue sur deux étages. Mais, profitant de l’espace existant sous la maison à cause de la pente du terrain, les anciens propriétaires avaient prévu, sous leur maison, un garage d’environ 110 m² et un petit appartement d’environ 50m², donnant sur le jardin. C’est cette surface sous la maison, que Jennifer et Antony ont acheté pour seulement 125 000 €.

Pour pouvoir faire cet achat indépendamment du reste de la maison, le couple s’est associé avec un ami qui a acheté, en copropriété, la maison du dessus. Le terrain autour, d’une surface de 2000 m², a été divisé en deux parts égales, afin que chacun ait son jardin.

Division de la maison en 2 logements
Ainsi, en empruntant 125 000 € à la banque, Jennifer et Anthony sont devenus propriétaires d’une surface habitable de 160 m² et d’un terrain de 1000 m² ! Le tout, entouré de verdure, de calme imperturbable, à 2 minutes du centre du village de Briscous, et à 5mn de l’autoroute qui les conduit, en 10 à 15 mn de plus, vers Bayonne ou Biarritz.

Quant à leur ami, il a pu acquérir, pour une somme un peu plus importante mais très modeste pour la surface, une superbe maison sur 2 étages, sans vis-à-vis, sans travaux à prévoir (hors rafraichissements), + un jardin de 1000m².

A la lecture de ces lignes je vous vois réagir : “ah oui… mais bon, il faut avoir envie, de partager sa maison avec un ami !”

C’est aussi une question que se sont posée Anthony et Jennifer. Après réflexion, ils ont conclu qu’il serait certainement plus facile d’avoir UN copropriétaire que plusieurs dans un immeuble. Ce n’était pas une colocation : la division était bien définie. Et ils ont choisi avec soin leur copropriétaire. Ils n’ont jamais regretté leur choix !

2e étape : transformer un garage non isolé de 160m² en loft luxueux … avec tout petit budget

40.000€ : c’était toutes les économies dont disposaient Anthony et Jennifer, mises de côté pendant 10 ans.

Pour vous parler avec mes repères d’architecte d’intérieur, on dit généralement qu’en rénovation, il faut compter en moyenne 1000€/m² : autrement dit, Anthony et Jennifer avaient seulement 1/4 du budget à priori nécessaire pour réaliser leur rêve !

Alors pour atteindre leur objectif, il allait falloir faire de grosses coupes

1- Se passer de main d’œuvre (et d’architecte !)

Quant on n’y connaît RIEN au monde du bâtiment, cela peut paraître totalement irresponsable.  Mais Anthony, qui avait appris à cuisiner, à coudre, à souder, et même à tricoter grâce à des tutoriels YouTube, s’est dit qu’il pourrait aussi bien apprendre à construire un loft.

“ Ils ne savaient pas que c’était impossible, alors ils l’ont fait”.

Cette phrase pourrait être le résumé de leur histoire.

Anthony a commencé par dessiner son projet en photocopiant le plan d’origine, supprimant certains murs avec du blanc, redessinant d’autres cloisons avec du feutre, découpant, collant, recommençant …

Puis il s’est renseigné auprès des chefs de rayon de magasins de bricolage, qui lui ont été d’une aide précieuse. Ainsi, pendant 2 mois, spécialiste après spécialiste, Anthony leur a présenté son projet. Chacun lui a indiqué tout ce dont il aurait besoin : des plaques de BA13, des rails spécifiques, des vis adaptées… Grâce à l’aide de ces professionnels, Anthony a pu établir une liste de fournitures et les quantités nécessaires.

Pour un tel chantier, économiser sur une prestation d’architecte d’intérieur est soit une folie, soit une grosse économie. Dans son cas, c’est en tous cas plusieurs milliers d’euros qu’il a préféré garder dans sa poche en apprenant le métier “sur le terrain”.

Puis, il s’est lancé dans l’apprentissage en passant ses soirées et ses week-ends sur les forums, les moteurs de recherche, en visionnant des heures de tutoriels sur la plateforme Youtube. Il découvrit avec émerveillement un nouveau vocabulaire, des matériaux dont il n’avait jamais entendu parler, des outils dont il n’aurait jamais soupçonné l’existence.

Il a établi sa propre méthodologie, en définissant son planning après avoir tapé une recherche comme “Construire une maison, par quoi commencer ?”… et est ainsi devenu chef de chantier amateur.

Oui, je sais. Vous vous dites “c’est un fou”. Et vous n’avez pas 100% tord. Mais souvenez-vous : il ne savait pas que c’était impossible. Alors il l’a fait.

youtube-chantier_thumb4

Etape par étape, il a regardé comment faire, puis il a fait. Casser des cloisons, monter des nouvelles cloisons, poser des plafonds, apprendre l’électricité, la plomberie, isoler son garage, poser du carrelage, poser du parquet … il a fait. Il a TOUT fait.

Economies sur la main d’œuvre ? 95%. Les 5% restant étant réservés aux packs de bière et aux barbecues pour les copains de passage qui participaient au projet des 2 fous.

2- Avoir de bons amis

C’est évidemment une des clefs de la réussite d’un tel projet. Anthony et Jennifer ont peu de ressources financières, mais un capital sympathie qui vaut de l’or… et un paquet d’amis ! Pas de ces copinages futiles comme on en trouve par fois à notre époque. Non. De vrais amis, professionnels du bâtiment ou 100% amateurs, qui, par amitié, par jeu, ou par pitié, qui sait ? … ont eu envie de partager eux aussi, quelques week-ends, quelques jours de vacances, quelques soirées, pour participer à la concrétisation de ce rêve. Un soulagement de taille dans certains moments de galère !

construction d'une terrasse en bois de 80m2

Mais ce projet, c’était aussi le leur : tout, dans cette maison, a été conçu pour accueillir les amis lors de grosses festivités. Leur cadeau, pour la pendaison de crémaillère ? Une plancha : ils savaient parfaitement qu’Anthony et Jennifer sauraient la faire fonctionner régulièrement pour eux, sur la terrasse de 80m² !

 

3- Les économies sur le matériel

Pour rénover 240m² (160+80) en partant de zéro, il faut beaucoup, beaucoup de matériel.

  • Les matériaux et les outils :

La liste est longue et difficilement compressible. Pour éviter de rogner sur la qualité, Anthony a d’abord établi sa “liste de courses” pendant ses 2 mois de préparation passés sur internet et dans les magasins de bricolage, puis, après avoir comparé les prix, il a tout acheté au même magasin en une seule fois, profitant ainsi d’une remise de 15% : et hop ! 5000€ d’économies.

  • La RECUP’ gratuite :

On ne s’imagine pas tout ce qu’on peut récupérer de gratuit. Les déchetteries sont remplies de matériaux, de meubles, de sanitaires qui pourraient faire le bonheur de tant de personnes. Simplement, par facilité, quand on a besoin de s’en débarrasser, hop ! direction la déchetterie. Mais heureusement, grâce à leur réseau d’amis qui étaient au courant de leur projet, Jennifer et Anthony ont récupéré l’équivalent de plusieurs milliers d’euros de matériel. Ainsi, dans leur superbe salle-de-bain spacieuse et luxueuse, la robinetterie ne leur a rien coûté : ni pour la douche, ni pour la baignoire. L’ensemble de la douche, mitigeur thermostatique, douchette, et “ciel de pluie”, vient de la salle-de-bain d’une de leurs amies qui, 2 ans après l’avoir rénovée, a réalisé que finalement, elle ne voulait plus d’une douche, mais d’une baignoire ... (si tu es fidèle lecteur tu DOIS savoir de qui je parle !)

Quant au sublissime robinet pour baignoire en îlot, ultra-design en forme de goutte, il a tout simplement été récupéré sur un chantier par un copain plombier, qui le leur a donné au lieu de le jeter. Mais Anthony et Jennifer ont également récupéré des estrades d’école qui allaient partir à la décharge, dont ils ont utilisé le bois pour faire leur superbe mobilier de cuisine, des tissus, des meubles, de la décoration, l’évier existant…

 

superbe sdb avec baignoire ronde

 

  • la RECUP’ bon marché : même quand on ne trouve pas gratuit, il reste de nombreuses solutions pour avoir du “seconde main” ou du neuf de stock de super qualité à des prix dérisoires. La solution préférée de Jennifer ? leboncoin.fr . Sa référence, dès qu’elle a besoin de quoi que ce soit. Ils ont ainsi acheté une incroyable baignoire ronde (neuve !), et même un superbe lot de carrelage provenant du chantier d’un particulier qui en avait trop acheté, qu’ils ont réutilisé pour leur sdb et même pour la crédence de leur cuisine. Leur astuce déco : en customisant eux-même les cabochons qu’ils ont peint de plusieurs couleurs, ils ont réalisé une économie de plusieurs centaines d’euros rien que sur la crédence !

 

Cuisine construite avec matériaux de récupération

 

La totalité de leurs meubles a également été chinée sur ce site, dans les entrepôts Emmaüs, ou dans les vide-greniers… puis customisés par Jennifer. Leur réfrigérateur aussi, très design, a été acheté d’occasion auprès d’un particulier qui n’aimait plus sa couleur 2 ans seulement après l’avoir acheté.

 

chambre parentale tête de lit en osier

Le secret pour trouver ces pépites ? Etre aux aguets, être souple dans ses choix de décoration, avoir le sens de l’harmonie et de la customisation. C’est devenu la spécialité de Jennifer, qui a su profiter de ce chantier pour affiner son flair des bons plans et aiguiser son sens du détail. Donnez-lui des meubles moches : ponçage, peinture, tissu, papier peint, nouvelles poignées… et hop ! elle les transforme en merveilles ! Le mélange de styles qui cohabitent dans leur loft crée un univers atypique et chaleureux.

 

chambre d'enfant déco originale

La chambre de leur petit Gabryel, qui a fraîchement rejoint l’aventure, ne ressemble à aucune autre chambre d’enfant. 100% récup’ et customisation, elle est tout simplement superbe !

Si vous souhaitez profiter des talents de décoratrice de Jennifer pour vous dénicher LES bons plans et vous apprendre à les customiser et harmoniser votre déco / créer une ambiance particulière, vous pouvez lui envoyer un message à jenniferlachartre@hotmail.fr

 

  • Les achats NEUFS en DESTOCKAGE :

Pour trouver le piano de cuisson dont rêvait Anthony, ou le poêle à bois dont rêvait Jennifer, il a suffit de guetter les soldes, promotions et autres destockages. C’est aussi le cas pour le parquet, les vasques, et d’autres éléments…

poêle à bois loft

  • Le bricolage “trompe l’oeil” :

Pour réaliser les fenêtres de son atelier de bricolage, de type verrière (donnant sur séjour pour récupérer la lumière du jour), Anthony a eu la chance d’avoir, dans son lot de copains, un miroitier. Mais sachez que, pour chez vous, vous pouvez réaliser votre propre imitation avec des tasseaux peints et une grande vitre (astuce que j’utilise régulièrement chez mes clients !). Le résultat est bluffant, pour un coup divisé par 10… au moins !

 

fenêtre atelier DIY

  • La déco “à pas cher” :

Des appliques d’extérieur dans la salle-de-bain, des pots de fleurs transformés en abat-jour pour les suspensions de la cuisine … le “cheap” bien traité peut offrir un rendu très “chic” !

suspension DIY pot de fleur déco récup

 

4- Avoir le temps ET être organisé

Un mois après le démarrage du chantier, Anthony a perdu son emploi de barman. Il a su transformer cette difficulté financière supplémentaire, en superbe occasion de se consacrer à 100% à son chantier. 

Levé tous les matins à 7h pour démarrer son chantier à 8h, plongé tous les soirs sur internet pour répondre à ses questions et programmer sa journée du lendemain … Il aura fallu 18 mois à cet entrepreneur amateur, pour terminer entièrement son projet.

chantier sdbbaignoire ronde sdb

Certes, il est passé par des moments de doutes et de solitude. Mais il est fier aujourd’hui, de constater qu’il a réalisé un par un, tous les plans de son projet, n’abandonnant aucun rêve : ni la superbe salle-de-bain de luxe, ni l’immense terrasse de 80m² avec lampes encastrées…

 

5- Etre philosophe

Quant on apprend à construire sa maison sur Youtube, évidemment, on est susceptible d’apprendre de ses erreurs. Mais c’est valable aussi pour n’importe quel professionnel… On apprend, toute sa vie, de ses expériences et de ses erreurs.

Alors, certes, aujourd’hui Anthony témoigne que, si c’était à refaire, il aurait fait certaines choses différemment. Certes, il a connu la douloureuse expérience de devoir casser le sol de sa salle-de-bain pour réparer une fuite d’eau. Certes, il a mis 10 fois plus de temps que prévu pour construire sa terrasse, parce qu’il n’avait pas choisi la bonne méthode. Certes, il y a eu quelques travaux qu’ils n’avaient pas prévu, rallongeant leur note de 10.000€.

Mais au fond, toutes ces anecdotes ressemblent à n’importe quel chantier de rénovation. Anthony et Jennifer ont été suffisamment exigeants sur les qualités de finition, pour avoir un rendu digne du travail de professionnels.

6- Ne pas avoir peur

chantier loft

Evidemment, c’est une des conditions de base. En plus de s’être lancés dans ce défi en parfaits amateurs, Jennifer et Anthony n’ont pas hésité à vivre au milieu du chantier, pour économiser les frais d’un loyer en parallèle. Ils sont arrivés en plein hiver, la maison n’étant pas encore isolée, à peine le poêle à bois installé. Il n’y avait pas encore de cuisine, et la baie vitrée principale n’est arrivée qu’au printemps ! Les premiers mois ont été très difficiles. Mais le jeu en valait la chandelle.

loft salon mur parement en bois

Le chat

 

 

7- Les économies à ne PAS faire

  • Faire appel à un professionnel pour abattre un mur porteur :

Ça a été LE premier problème pour réaliser le rêve de loft. Si la surface de 160m² était si peu chère, c’est parce qu’un mur porteur divisait le plateau d’est en ouest, offrant une petite partie lumineuse plein sud, et plongeant la partie principale dans le noir, sous la maison… Pour abattre ce mur porteur sans menacer la construction, il a fallu faire appel à des spécialistes : ingénieur béton + pose d’une poutre IPN = 6000€ : 15% du budget travaux !

 

desssin plan projeté état des lieuxIPN mur porteur abattu

  • Faire appel à des professionnels pour les travaux nécessitant de conduire des machines : tracteurs et tractopelles.

Anthony et Jennifer n’avaient pas prévu de refaire les extérieurs. Ils se sont pourtant rapidement aperçu que certains travaux étaient indispensables : écoulement des eaux de pluie, enrochement, goudronnage… Ils ont fait faire plusieurs devis, qui allaient du simple… au triple ! Coût des travaux extérieurs : 12.000€ (non prévu dans leur budget initial) qui leur ont permis, outre les indispensables, de gagner 2 places de parking et 1 abri de jardin.

 

 

enrochement terrain en pente

PARKING

  • L’achat d’outils de qualité  :

Quand on a toute une maison à rénover, inutile d’acheter un visseuse 1er prix : ou alors, vous en achèterez plusieurs … et vous perdrez de l’argent, du temps, de l’énergie !

  • Les outils qui aident à aller plus vite :

Bétonnière, monte-plaques pour fixer le BA13 au plafond… ces outils magiques sont de véritables assistants, inutile de penser que vous pouvez faire sans ! sauf si vous débordez de patience … Mais vous risquez de la perdre ! Au lieu de louer ces outils, Anthony a préféré les acheter d’occasion sur le site “le bon coin” : il les a revendu au même prix quand il n’en a plus eu besoin ! Ces outils précieux ne lui ont donc rien coûté.

bétonnière construction terrasse en bois

TERRASSE

Bilan budget :

Au final, en additionnant l’achat de la maison, les travaux, et l’ensemble du mobilier, Jennifer et Anthony ont dépensé 175.000€. Un défi ambitieux, relevé haut la main !

Achat de la moitié de la maison : 125.000€, frais de notaire inclus

Suppression d’un mur porteur : 6.000€

Matériaux et mobilier : 32.000€

Travaux extérieurs : 12.000€.

Alors… prêts à sauter le pas ?

salon

Cette histoire vous inspire ?

Vous pouvez commencer par télécharger gratuitement le Guide des 10 Questions à se poser pour réussir son chantier (juste en bas de cette page), et vous inscrire en liste d’attente à la formation à venir pour apprendre à optimiser votre espace.

à lire également  : architecture d’intérieur : l’essentiel ne s’apprend pas à l’école.

Et si cette histoire vous a plu, faites le savoir, partagez-la ! (les boutons de partage servent à ça Clignement d'œil !)


Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

11 commentaires sur “Construire une maison de rêve avec un budget miniature : ils l’ont fait !

  • Mimifalda

    Jusque là, la seule chose que j’ai apprise sur YouTube c’est comment mettre mon mascara… Mais c’est parce que je n’ai pas eu l’idée d’y chercher autre chose….
    Merci pour la découverte de ce champ des possibles ! Petite précision, la transformation d’un garage en habitation nécessite aucun préalable, des autorisations d’urbanisme…

  • Chantal

    Bonjour Maïlys,
    Est-ce que je dois me réinscrire à ta formation ? Tu m’as déjà contactée par téléphone en décembre.
    L’aventure de tes amis basques est tout simplement incroyable Félicitations ! Mais je crois que comme tu le dis c’est un tout. Je veux dire par là, que le couple s’entend certainement très bien. Cette réussite est le fruit d’un travail plus profond, à mon avis ❤. On perçoit la sérénité, le soutien et l’intérêt que chacun porte à l’autre. Très beau témoignage !
    Reçois aussi tous mes voeux de très bonne année !
    A très bientôt.
    Chantal

    • Mailys Auteur de l’article

      Bonjour Chantal ! merci pour tes voeux ;-)
      Effectivement, il est nécessaire de bien s’entendre pour ce projet ! Anthony a été le “chef de projet” pour ce rêve d’enfance, et Jennifer l’a formidablement suivi et soutenu. Tous les deux ont le souci du détail, mais il est vrai que Jennifer a vraiment l’oeil parfait pour harmoniser, inventer, créer, avec une exigence toute particulière dans les finitions.

      Pour la formation : c’est ok, tu es bien inscrite en liste d’attente ! Je te recontacte bientôt ;-)

  • Brigitte

    Waw ! Est-ce que cette Jennifer est ton amie photographe ? Si oui, je suis moins étonnée car elle a un vrai coup d’œil. Mais vraiment, félicitations, c’est superbe. Rien qu’en voyant les photos, j’ai envie de venir près du poêle avec un chat sur les genoux !
    Et ce que j’aime particulièrement : ça fait pas 100% ikéa ou autre !!! Et ça donne une vraie âme à cette maison. Bravo à eux.

    • Mailys Auteur de l’article

      C’est bien elle ! La photographe ! :-) Un vrai coup d’œil et une sensibilité toute particulière, effectivement !

  • MC

    MAGNIFIQUE !!!
    C’est juste que ça représente un temps fou. Et quand on n’a pas le temps… ben on claque de l’argent.
    Impressionnée par l’histoire et le résultat en tous cas. Bravo aux deux héros de l’histoire.

  • mahe

    Bravo à tous les 2, c’est superbe ! On aurait aimé voir le plan de leur logement une fois fini même si on le devine.
    Votre guide “pour un intérieur sur mesure” est intéressant et répertorie bien tout ce à quoi il faut penser; étant moi-même architecte d’intérieur, j’ai retrouvé toutes les questions que je m’étais posées pour les travaux de mon appartement…
    Merci.

  • laure

    bonjour
    je suis dans le même cas que vos 2 amis. je rénove toute ma maison du toit à la cave uniquement avec nos mains (à mon chéri et moi meme). je sais les sacrifices que ça représente mais aussi le Bien être de faire soit même. je me posais une question comment on t il fait leur porte de meuble cuisine ? elles sont achetées ainsi ou non ?
    en tout cas bravo à eux et merci pour ce blog que je ne connaissais pas et que je découvre avec grand plaisir

    à bientôt
    Laure

    • Mailys Auteur de l’article

      Bonjour Laure,
      Merci pour ton message, et j’espère recevoir des photos de ta maison bientôt ! Les portes des meubles de cuisine sont des estrades d’école qu’ils ont récupéré gratuitement, puis découpées pour en faire des portes (ainsi que les socles des meubles il me semble). Les caissons des meubles sont en melaminé blanc. Une cuisine faite avec un maximum de recup’ pour un résultat impressionnant, non?

      • laure

        oui oui impressionnant merci pour ta réponse Nous on cherche encore un bon plan pour les portes de placard bas de la cuisine …. vieux parquet, ancien bois de lit ou vielle porte …. et pour les eu les hauts on a récupéré des vieux meubles en métal que je suis en train de décaper. … Bonne continuation pour le blog je le découvre et je lis chaque article avec attention Laure