aménagement cuisine

Aménagement cuisine : 4 principes indispensables que vous avez peut-être oubliés 3


Bienvenue à nouveau sur Optimise Mon Espace ! Comme ce n'est pas la 1ère fois que vous venez ici, vous voudrez sans doute lire mon livre qui vous explique comment réussir votre chantier SUR-MESURE ! Cliquez ici pour télécharger le livre gratuitement ! :)

Si vous êtes en pleine réflexion concernant votre aménagement cuisine, lisez bien cet article. Il contient des informations que même de nombreux cuisinistes de métier traitent (hélas !) souvent avec légèreté. Alors avant de vous apercevoir trop tard que vous aviez oublié de prendre en compte tel ou tel aspect, réfléchissez bien à ces 4 grands principes pour une cuisine vraiment ergonomique.

Et si vous avez DEJÀ fait votre cuisine et que vous réalisez quelques erreurs, pas de panique, vous trouverez aussi des solutions pour rectifier le tir !

Comme j’aime bien parler de ce que j’ai personnellement expérimenté, j’illustrerai cet article avec ma propre cuisine (réussites et erreurs).

 

1/ Le plan de travail : 3 fonctions, 3 plans.

cuisine-d-angle-enfant-en-bois-ultimate-corner-avec-son-et-lumiere

 

Cette cuisine-jouet pour enfants vendue sur le site des magasins “U”  présente tout le confort moderne : Réfrigérateur combiné avec distributeur d’eau fraîche, gazinière, micro-ondes, évier et lave-linge. Elle correspond à ce dont la plupart des fabricants de cuisine vous parleront encore aujourd’hui : le fameux concept années 50 du “triangle d’activités” : stockage / lavage / cuisson. Un ou deux détail XXI siècle en plus :

  • le téléphone en haut à droite, pour une cuisine hyper-connectée (à taaable !)
  • et l’enfant qui n’est pas une petite fille en rose. (ça, ça me plaît !)

Mais ce  triangle oublie l’activité principale de la cuisine, et c’est certainement la raison pour laquelle l’enfant se retrouve à cuisiner … par terre ! #ZEROPLANDETRAVAIL.

 

triangle d'activités cuisine

Sur l’image ci-dessus, la photo centrale représente cette jolie ménagère des années 50, obligée d’éplucher sa courgette au-dessus de… rien.

La photo de gauche est une photo récente tirée du site internet des Cuisines Schmidt, qui présente fièrement le concept du triangle d’activités comme LE concept à retenir pour la conception de sa cuisine.

Heureusement, certains cuisinistes commencent à réaliser qu’il existe un 4e point d’activités, à placer entre le lavage et la cuisson : la PREPARATION.

cuisine-losange-activite source mobalpa

Le shéma ci-dessus est tiré du site de Mobalpa, qui parle de “losange d’activités” et met en avant l’importance du plan de travail.


 


Mais en réalité, ce plan de travail a 3 fonctions, et doit être divisé en 3 espaces bien distincts :

P1017159

 

 

  • Le plan de dépose : à côté du frigo par exemple, pour sortir les ingrédients.


  • Le plan de préparation : entre l’évier et la cuisson : “1/Je prends, 2/Je lave, 3/ je prépare, et 4/ je cuis. Cet espace doit être suffisamment grand pour être à l’aise, il ne faut JAMAIS coller l’évier à la plaque de cuisson !


  • L’espace “petit électro”, bien distinct, pour éviter d’encombrer la zone de préparation qui doit toujours être nette. Cet espace peut être divisé en 2 zones, pour accueillir grille-pain, bouilloire, machine à café …

2/ La crédence : tout à portée de main

La crédence est une prolongation verticale du plan de travail et on aurait tord de se priver de son aménagement, particulièrement dans une petite cuisine !

C’est l’espace rêvé pour traiter la décoration de votre cuisine, et placer tout ce dont vous avez besoin sans encombrer votre plan de travail.

Après avoir habillé la mienne d’un stratifié alu brossé ultra simple à nettoyer, je l’ai équipée :

  • d’une étagère à épices, pour les avoir toujours à portée de main
  • de mes principaux ustensiles de cuisson
  • d’un égouttoir, pour libérer du plan de travail
  • et même d’un petit jardin aromatique !

crédence petite cuisine

Pour votre cuisine, je conseille généralement, si vous choisissez une base sobre (façade et plan de travail tons neutres), de vous amuser sur la crédence pour mettre de la vie dans cette pièce “technique” :

– carrelage décoratif, peinture tableau noir …

– barre de crédence sur-équipée

– épices, plantes aromatiques.

L’idée est de se lâcher sur la crédence mais de laisser totalement vide (ou presque), le plan de travail, et éviter ça :

encombrée

(Oui je sais, ça pique les yeux.)

 

3/ L’éclairage : à multiplier !

Si vous souhaitez faire de votre cuisine une pièce agréable, ne considérez pas l’éclairage de votre plan de travail comme un option !


Vous aurez besoin de lumière générale, lumière d’appoint, et lumière d’ambiance. J’ai remarqué que le mélange de lumières (chaud / froid) est très appréciable et “sculpte” la pièce en mettant en valeur les différents espaces.


Dans ma cuisine, je l’ai travaillé comme ceci :

éclairage cuisine

    • une suspension de couleur chaude centrée sur la table de repas


    • 3 spots leds encastrés sous le meuble haut éclairent le plan de travail avec une lumière blanche


    • Pour compléter l’éclairage de l’évier, une lampe d’applique a été ajoutée, lumière jaune qui complète les leds du meuble haut


    • 2 spots hallogènes sous la hotte, éclairent la cuisson avec une lumière jaune

 

    • Pour l’ambiance, la hotte est également un cube lumineux ! Très agréable le soir.

 

4/ La poubelle : prévoir le tri sélectif dès la conception de votre aménagement cuisine

Et oui ! Je suis toujours effarée du nombre de cuisinistes qui considèrent cet élément comme une “option”. L’emplacement DES poubelles doit être pensé dès le départ.

Chez moi, j’ai fait, au départ, l’erreur classique de placer la poubelle sous l’évier, avec simplement 2 bacs “ poubelle jaune / poubelle noire”. Le bac “recyclables” prévu par le fabriquant de la poubelle était si ridicule que régulièrement, un sac supplémentaire était stocké sur le balcon : pas très gracieux !

Je me suis rapidement rendu compte qu’il fallait AUSSI un bac à papier et à verre. Ces déchets n’étant pas très “sales et mal odorants”, je leur ai trouvé une place dans ma mini-buanderie derrière la porte :

poubelles de tri optimise mon espace

Depuis, je prévois systématiquement la réflexion de l’emplacement de 4 à 5 poubelles (déchets non recyclables, emballages, verre, papier, compost) dans les études d’agencement.

Si vous avez peur de trop rogner sur votre rangement, prévoyez cet emplacement le plus proche et accessible possible de la cuisine. Sur la terrasse attenante, vous pouvez placer un banc-coffre comme celui-ci :

(disponible ici)

Ou dans votre entrée, le verre et le papier discrètement dans 2 tiroirs sous un joli banc : (cliquez sur les images)

3 sacs dans ces trois tiroirs, et hop ! ni vu ni connu, des poubelles super chic, et des déchets prêts à partir, déjà dans l’entrée !

 

   

Vous éviterez ainsi les sacs qui traînent “en attendant”, ou pire … jeter, par flemme, votre papier et votre verre dans la poubelle des non-recyclables ! ( allô ? )

Mais j’ai également réalisé que la poubelle n’est en réalité pas à sa place sous l’évier. Vous avez sans doute en tête l’image de la personne qui fait la vaisselle, sans arrêt dérangée par tous ceux qui viennent débarrasser un par un leur assiette. Cette situation peut être évitée en plaçant tout simplement la poubelle à côté de l’évier. ( Vous pourrez mettre sous l’évier les poubelles moins utilisées : verre et papier).

 

Alors, verdict ? Avez-vous coché toute votre check-list ? Clignement d'œil Quels sont les points que vous aviez pris en compte ou oublié ?

Si vous avez apprécié cet article, ou récupéré ne serait-ce qu’une seule idée, partagez-le : il peut être utile à d’autres !

Dans le prochain article, je partagerai avec vous quelques astuces de génie pour l’aménagement d’une petite cuisine.

 

Recherches utilisées pour trouver cet article:comment faire un engawa, fusionner pieces entree cuisine, les espaces interieur au japon, créer une entrée sans cloison, poubelle de cuisine

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

3 commentaires sur “Aménagement cuisine : 4 principes indispensables que vous avez peut-être oubliés

  • ZéroDéchetSauf...

    The Poubelle, objet stratégique !! Complètement d’accord.
    Je suis super contente de ma poubelle (mes poubelles) dans un tiroir sous le plan de travail, à côté de l’évier. Quand je lave des légumes, elle est ouverte et zou, au fur-et-à-mesure, je jette les feuilles ou autres déchets.
    Comme mon plan de travail fait 120cm, et le tiroir poubelles 60, une autre personne peut s’activer sur le plan de travail, de l’autre côté de la poubelle, et évacuer au fur et à mesure tout ce qui traîne ( le pot de crème vide, le sachet de machin, le bocal de trucs): jamais rien n’encombre inutilement.
    Quand je passe l’éponge sur le plan de travail, j’ouvre la poubelle et zou tout disparaît d’un coup d’éponge final dans la poubelle en position “accueil”.
    Et quand l’un commence la vaisselle, ça n’empêche pas les autres de débarrasser la table et jeter les déchets.
    Son petit bonus que j’aime: elle a un petit moteur. Il suffit, quand on a les 2 mains pleines, de lui donner un coup de genou pour qu’elle s’ouvre.
    Bref. Ma poubelle fait mon bonheur. (Faut-il s’inquiéter d’écrire une phrase comme ça? ;-)

    • Héhé

      En lisant l’article, je suis fière de n’avoir fait presque aucune erreur dans l’aménagement de ma cuisine et je suis rassurée sur mon bon sens ! Mais alors la poubelle tiroir sous le plan de travail, je trouve ça complètement génial ! Comment n’y avons nous pas tous pensé plus tôt ??!