14523014_971232449653933_1401884773262730346_n

12 objets écolos aux super-pouvoirs gain de place et économiques 12


[Cet article est une contribution au laboratoire d’idées “Vers un monde meilleur”. Ses membres publient une fois par mois un article sur un thème commun. Ce mois-ci, le thème est “Retrouver une certaine simplicité“, proposé par Guillaume du blog http://sante-enfants-environnement.com/ et son article «Comment un environnement minimaliste peut favoriser la santé des enfants».]

Pour ce thème “Retrouver une certaine simplicité”, j’aurais pu parler de feng-shui ou de home organising, mais j’ai décidé de vous parler d’une autre découverte qu’il fallait absolument que je partage avec vous : l’écologie, c’est tout simplement le retour à une vie plus simple, plus normale, à des habitudes séculaires et que nous avons perdues en quelques dizaines d’années jusqu’à être capable de vendre – et d’acheter- de pareilles aberrations :

14523014_971232449653933_1401884773262730346_n

Mais en réduisant ces emballages, c’est aussi des économies à la clef et un gain de place assuré. Démonstration.

 

Si vous ne vous revendiquez pas “écolo” et que l’écologie pour vous c’est un truc trop compliqué qui est bien, mais seulement pour les autres … vous n’achèterez peut-être pas les produits ci-dessous pour leur pouvoir magique à tendre vers la réduction des déchets … mais ce n’est pas grave, parce que j’ai trouvé des arguments encore plus forts pour vous parler. Je vais vous parler un langage d’architecte d’intérieur : ARGENT / GAIN DE PLACE / TENDANCE / BEAU / PRATIQUE .

Comment ? Que lisez-vous ? L’écologie, ça ferait faire des économies ? Impossible, ça se saurait ! Tout ce qui est bio est teeeeellement cher !

Et puis, qu’est-ce que c’est que ces histoires de gagner de la place dans mes placards ? Qu’est-ce que ça a à voir avec ces trucs de bobo ?

L’esthétique ? Etre écolo c’est beau ?

Laissez-moi vous raconter.

Ça a commencé il y a quelques mois, par un déclic, comme ça, un dimanche matin. J’en ai eu marre, des sacs en plastique. Je partais faire le marché, et je me suis rappelée que j’avais des millions de sacs en plastique dans mes placards, partout. Et que j’allais encore en rapporter une dizaine, en moins d’une heure. J’ai dit stop. STOP ! Je suis dans une phase désencombrement de mes placards et optimisation de mon espace, je ne vais quand même pas continuer de me faire envahir de plastique par des marchands de fruits et légumes ! Je suis allée au marché avec mes vieux sacs plastique en très bon état, j’ai demandé aux marchands de les réutiliser, et je suis revenue chez moi avec uniquement ce que j’étais partie chercher : des fruits et des légumes. De ce jour-là, est né le groupe facebook Mes Courses Sans Sac, et nous sommes aujourd’hui des centaines à nous partager des trucs incroyables dans la joie et la bonne humeur. Et là, j’ai découvert un monde parallèle : celui des produits qu’on se glisse sous le manteau, des astuces et bons plans qui n’apparaissent jamais dans ta télé ou ton supermarché, celui de l’incroyable sous-consommation.

Alors au-delà de l’aspect économique de la “sous-consommation”, j’ai découvert, oh magie, moi qui cherche toujours des astuces gain de place, que ces super-produits avaient en plus l’avantage d’encombrer nettement moins mes placards qu’avant ! Moi la prévoyante, avec mon appartement blindé de rangements pour pouvoir stocker d’avance, des kilos de rouleaux de sopalain, produits ménagers, goûters d’école pour les enfants, et autres tampax et compagnie, voici ce que j’ai découvert pour vous :

 

1/ le bicarbonate de soude : mon nouvel ami pour la vie

bicarbonate-de-soude-alimentaire   bicarbonate de soude ménager

J’ai essayé à peu près tous les déos du monde. Les pschiit cancérigènes qui puent, les billes sans sel d’aluminium, la pierre d’Alun …

Posons les choses telles qu’elles sont : quand on transpire, on pue. Et quand on court, ou qu’on a un pic de stress, on transpire.

Un jour j’ai découvert cette incroyable blogueuse Pin-Up Bio qui racontait dans cet article qu’elle se mettait du bicarbonate de soude sous les bras. J’ai testé. Et j’ai halluciné. Pour 2.91€, j’avais ENFIN trouvé le déodorant le plus EFFICACE au MONDE, et pour cette somme là, j’en avais pour une bonne année de déodorant, zéro déchet plastique encombrant ma poubelle, et surtout, zéro cochonnerie cancérigène à me mettre sous les aisselles. Toutes mes amies, soeurs, cousines, à qui j’en ai parlé et qui s’y sont mises, ont aussitôt été converties. MAIS POURQUOI PERSONNE N’EN PARLE ??? (à part Pin-up Bio, Merci Carole ! ) C’est pourtant TELLEMENT SIMPLE !!!

Mais ce n’est pas tout ! Le bicarbonate de soude est à la fois désodorisant, désinfectant, purifiant, anticalcaire … on lui prête aussi des vertus thérapeutiques et il est hypo-allergénique … En clair, c’est juste un produit magique qui ne coûte rien ! vous pouvez aussi vous en servir comme :

  • dentifrice
  • bain de bouche (vous y penserez, la prochaine fois que vous aurez une haleine sympathique après avoir mangé des oignons Sourire )
  • lessive (1/3 de percarbonate, 2/3 de bicarbonate, un peu de vinaigre blanc et de l’eau tiède : la lessive PARFAITE qui ne coûte rien, et plus besoin ni d’adoucissant ni d’anticalcaire, c’est tout en 1 !)
  • anti-calcaire
  • nettoyant ménager (sol, sanitaires, tout !)
  • désodorisant tapis
  • on s’en sert aussi pour faire la cuisine

Bien sûr il ne faut pas confondre le bicarbonate de soude ALIMENTAIRE, très fin, que vous pourrez vous frotter sous les aisselles… avec le bicarbonate MÉNAGER, à grains plus gros, plus abrasifs, idéal pour récurer votre baignoire et la faire briller !

Avec ces 2 produits magiques, vous supprimez une tonne de cochonneries trop chères et hypermarketées, et vous libérez de la place dans vos placards !

 

2/ le savon en pain : zéro arnaque

Là j’avoue j’ai dû y aller au forcing avec mon Cher-et-Tendre qui adore rapporter du supermarché, des senteurs des îles sous plastique. Mais honnêtement : même sans rapporter des fausses odeurs de fruits et de fleurs, comparons tout de suite ces 2 produits identiques, tous deux venus du même rayon et lavant de la même façon :

savon liquidesavon en pain

Le premier est vendu 5.69€ les 750ml. Le 2e, 0.79€ l’unité (voire beaucoup moins cher en lot de 4). Sauf que le premier, qui vous coûte plus de 7.3 fois PLUS CHER, vous dure moins longtemps, vous ne pourrez jamais utiliser la totalité du savon que vous aurez acheté à cause de ce système de pompe qui ne pompe pas complètement, et en plus à la fin, il vous reste ce flacon encombrant que vous aurez payé 7 fois le prix du savon, et que vous serez obligé de jeter. Voilà.

Ah, c’est pas tout  : côté esthétique : Vous avez déjà vu, vous, des photos de salle-de-bain dans les magazines, envahies par la pub avec tous ces horribles flacons ? Avec le savon en pain, dès que vous utilisez le savon, vous jetez cette étiquette rose disgracieuse qui jure totalement avec votre carrelage.

Encore mieux ? Passez directement au savon sans emballage. Oui oui ça existe ! Vous pouvez en trouver sur des marchés, dans des boutiques spécialisées, ou sur internet (mais vous aurez l’emballage de l’enveloppe Clignement d'œil.)

Ainsi, vous n’achèterez QUE le produit et non l’emballage.

Si vous voulez des senteurs de fleurs ou de fruits j’ai trouvé ce site vegan-mania qui propose des savons de toute beauté ainsi que des shampoings sous la même forme solide :

calenduline-savon-naturel-au-calendula-peaux-sensibles-pachamamaisur-le-chemin-dalep-savon-peaux-a-probleme-pachamamai

Vous pouvez aussi fabriquer vous-même vos savons et cosmétiques, mais on ne va quand même pas trop en demander à des débutants comme vous et moi, alors que d’autres font ça très bien et se les troquent sur les réseaux sociaux : comme LuLu qui a proposé dans le groupe facebook ZD Productions (Comprenez : Zéro Déchet Productions), ces magnifiques petits savons tellement mignons dans votre jolie SDB … en simple troc contre d’autres productions ZD comme de la couture, du tricot, ou tout simplement des graines ou des livres…

Ces savons ne sont pas seulement mignons, ils sont “doux, saponifié a froid, surgras 8%, sans parfum, riche en beurre de karité , huiles végétales de coco, colza, pepins de raisin et olive ( convient à toute la famille )”

14446166_10207488683031251_4672798418720431755_n

Je sais pas vous, mais moi, ça me donne envie de lui envoyer quelques livres qui prennent la poussière dans ma bibliothèque à Lulu ! Ainsi j’aurai gagné des savons et fait de la place dans mes étagères !

 

 

3/ la gourde compote réutilisable : fini les complexes

compote à boire  lot-de-7-gourdes-souples-pour-compotes-et-purees-s

J’ai 2 enfants. Une consommation de 14 gourdes de compotes par semaine, 730 par an. Gobées en moins d’une minute, et zou ! direction la poubelle, un emballage tellement complexe et design, qui n’aura servi qu’une seule fois. Quand on en prend conscience, il y a de quoi culpabiliser une petit peu quand même. Mais franchement, si vous ne culpabilisez pas, là encore : regardez votre porte-monnaie,  le look des emballages, et la place que ça prend dans vos placards.

Sur la première photo, le look trop moche des gourdes carrefour qui vous ruinent, que vous jetez, et que vous achetez quand même parce que c’est les moins chères, et tant pis si c’est pas de la compote bio dedans, tant pis si c’est bourré de conservateurs, vous aurez au moins rempli votre mission à 1/5e du “mangez 5 fruits et légumes par jour”.

Regardez maintenant la 2e photo. C’est quand même exactement la même chose mais en plus classe. Vos enfants vont adorer, c’est obligé. Vous les achetez 29,90€ le lot de 7 gourdes, et vous les remplissez avec de la bonne compote bio achetée en gros pot de 1.7kg : et en plus, après vous gardez le super beau gros pot en verre, pour vos courses en vrac ! farine, sucre, amandes en poudre …

pot de compote 1.7kg

 

4/ Les pots en verre, et même les boîtes tupperware : vive les courses en vrac !

Moi qui déteste les supermarchés, jamais je n’aurais imaginé le bonheur que peut procurer les courses en vrac. Ce n’est plus une corvée. C’est la sortie ludique. Je choisis mes pâtes et je n’achète que les pâtes, pas l’emballage. C’est bio, c’est bon, et c’est moins cher. On peut aller plus loin en fabriquant ses propres cookies (c’est quand même bien meilleur quand c’est mon fils qui les fabrique, et ça prend beaucoup moins de place dès qu’il n’y a plus tous ces sur-emballages !) … et en envoyant son Cher-et-Tendre chercher un poulet sans emballage ! [Super rigolo les réactions des marchands … qui ne peuvent en fait qu’approuver le fait qu’on vienne chez eux pour leurs produits et non pour leurs emballages !]

#selfiezerodechet#selfiezerodechet#selfiezerodechet

Mais ce n’est pas tout ! C’est tellement plus joli dans les placards !

placard2

Franchement : c’est pas super déco, un placard comme ça ? J’ai trouvé cette photo sur le blog Vie Verte. Oh ! Comme par hasard ! C’est le blog d’une Home Organiser ! Quand je vous dis que écologie rime avec gain de place !!! (pour ceux qui ne connaissent pas encore le concept du home organising, vous devez lire cet article !)

 

5/ le sac en tissu : joli !

Je ne vais pas vous jeter la pierre : j’en ai acheté des dizaines à la caisse de monoprix, parce que je ne les remettais jamais dans mon sac. J’ai enfin compris qu’en rentrant des courses, il est très simple de les replier et de les remettre aussitôt dans le sac à main. Ca ne prend aucune place, aucun poids ! Zéro excuse !

Mais si vous voulez être beaucoup plus chic, vous pouvez aussi acheter ces productions maisons, toujours dans le groupe facebook ZD Productions créé par Estelle Sérano Thollet, quelques jolis sacs comme:

  • Ces sacs à vrac de toute beauté, cousus par Céline Fishelson, pour remplacer les immondes sachets plastiques qu’on vous oblige à prendre pour peser vos fruits et légumes :

14581513_10209767029904774_3150147417627838900_n

  • Ou bien ce sac à tarte super fun de Céline Luraine Lucas, pour transporter votre quiche maison lors de votre prochain pique-nique :
14484948_10154345323102530_7019526917669467926_n
  • Ou encore, ces autres sacs à vrac et sacs à sandwiches (fini, le cellophane et le papier d’alu !) créés par Muriel Vandersmissen, qui les vend sur son site Flax and Stitch : à noter, je lui ai fait remarquer que les dimensions étaient un peu petites pour les grandes baguettes françaises ou les gros pan bagnat niçois, elle m’a répondu qu’elle pouvait en coudre aux mesures que je voulais ! La classe.

sac à sandwich

 

6/ le sac en liège : so chic, original, éthique et solide

Je vous vois venir d’ici.

D’abord vous allez me dire : “Un sac en LIEGE ???? Mais c’est pas possible !” Et quand je vous aurez montré la robustesse du produit, la beauté, l’originalité, et en plus, l’éthique du produit (et oui, parce que quand vous achetez du cuir, vous n’imaginez pas toute l’histoire qu’il y a derrière cette peau de bête morte pour l’industrie de la mode. Ca y est je vous ai déjà perdu, vous avez fui, vous retournez manger votre steack assorti au sac à main les yeux fermés. Soit.)

Ensuite, lorsque vous aurez vu que ces sacs de créatrice, exceptionnels, beaux, rigides, éthiques, et tout et tout, coûtent entre 160 et 385 €, vous allez hurler : “Et c’est ça que t’appelles économique ???”

Et là je vous répondrai : hého, dis-moi, t’es allé voir chez Lancel les sacs en cuir ? Ils ne sont pas plus chic ni plus classe. Mieux ! tu sais quand même qu’un sac LOUIS VUITTON ce n’est même pas du cuir, c’est de la TOILE PLASTIQUE, et que dans le monde entier des femmes mettent 1 mois de salaire ou plus dans un sac en plastique ? Bon.

Enfin, si tu ne vas ni chez Lancel ni chez Vuitton, tu achètes certainement au moins 1 sac par an. Puis tu le jettes quand il est abîmé. Ou, pire : tu le gardes dans ton placard, sans l’utiliser. Et voilà comment ton placard devient de plus en plus étroit.

Moi depuis que j’ai découvert les sacs Jentil de la designer Pantxika Ospital, je suis devenue accro. J’ai le mini pour les déplacements légers, j’ai le Tote bag quand il me faut plus gros, j’ai la pochette, j’ai le porte-cartes, mon mari a le portefeuille. Non seulement c’est beau et aussi rigide que le cuir mais en plus je vous assure que je fais sensation avec. Et même beaucoup plus qu’avec un Vuitton !

Tote_N_Jentil_Outdoor_Light copy Satchel_M_Jentil

Le rapport avec un blog qui parle d’architecture d’intérieur ? Mais c’est le style, chéri ! Ce sont mes accessoires de travail.

Ah ! J’allais oublier un détail qui a changé ma vie dans ces sac Jentil : ils sont tous équipés d’un ruban rigide avec mousqueton pour accrocher ses clefs. J’étais la reine de la perte de clefs. Un stress quotidien. Désormais je peux ouvrir ma porte en laissant la clef accrochée au sac. C’est juste une idée de génie. Merci Pantxika.

 

7/ les cotons à démaquiller lavables : doux et efficace

Encore un truc pas beau qui traîne dans la salle-de-bain, sert 1 fois, et est jeté. Dans le rayon du supermarché, on a un choix incroyable, carrés, ronds, rectangulaires, double face, coton bio ou pas bio …

Mais vous pouvez aussi aller directement sur le site de Clarange, une super entrepreneure Lyonnaise qui a créé son entreprise dédiée à ces produits réutilisables 100% made-in-France, à soutenir et à applaudir des 2 mains !

lot-de-20-disques-demaquillants-13-1

Depuis que j’ai découvert ces petites merveilles, mon placard à produits de beauté est nettement moins encombré et carrément plus chic. C’est super efficace et tout doux pour les yeux. Un tout petit investissement largement rentable !

 

8/ la CUP : l’autre façon de vivre ses règles

Les règles : la pire inégalité hommes / femmes. C’est affolant le budget tampons et serviettes hygiéniques quand on y pense ! Et le tout, avec TVA et zéro remboursement, même pas un petit impôt pour les hommes genre contribution / solidarité … Et la place que ça prend ça aussi ! Sans compter que c’est très moche donc il faut bien les cacher, d’où l’obligation d’avoir un placard dans les toilettes si on veut éviter de les voir en permanence … mais franchement … un autre problème à ça … c’est HYPER POLLUANT ! Le jour où on en prend conscience, on s’excuserait presque d’être réglée.

Il existe pourtant un truc (j’en parle sans avoir testé, parce que de nombreuses femmes autour de moi m’en ont parlé avec tellement d’enthousiasme), un truc qui aurait en plus le pouvoir d’en finir avec les mycoses m’ont elles confié (et là vous vous dites “non mais sérieux je suis vraiment sur un blog qui parle d’architecture d’intérieur ?” oui oui haha, architecture d’intérieur)

marque-coupemensturelle

Je vous conseille tout simplement cet excellent article du blog coupemenstruelle.net pour vous faire votre opinion sur le sujet.

Le jour où vous n’aurez plus de stock de tampax et always à gérer, vous aurez gagné de la place dans vos placards. Voire, supprimé un placard. Et fait de sacrées économies.

 

9/ Les serviettes et protège-slip lavables

Et oui ça va avec. “Beurk !” Diront nombreuses d’entre vous. Je ne dirai qu’une chose : testez. Vous me remercierez plus tard.

Voici les productions, entre autres, de Anne-Laure Bullesamalices que vous pourrez retrouver sur le groupe ZD Productions :

protège-slip lavable serviette hygiénique lavable

Un achat à faire une fois, non polluant, et non encombrant. Bientôt vous n’aurez même plus besoin de poubelle dans votre sdb.

 

10/ les essuie-tout lavables : l’évidence ignorée

Ca existe aussi ! Et il faut dire que ça honnêtement, c’est un objet qui prend de la place, que l’on consomme et sur-consomme super vite, alors qu’il existe des alternatives simples et lavables comme cette autre création de Alice Bulleamalices :

essuie-tout lavable

Oui je sais moi aussi quand j’ai vu cette photo j’ai trouvé ça très drôle.

En réalité en fouillant dans mes placards j’ai trouvé tout un tas de petites lingettes comme celles ci-dessous, ayant la même fonction.

petites serviettes lavables

Désormais je m’en sers exactement comme d’un carré d’essuie-tout : ménage, nettoyage des fruits, serviette … Coût de l’opération conversion : 0€. Et hop ! Un truc de moins sur la liste des courses et dans mes placards.

 

11/ La douchette à économie d’eau : le top du top

douchette à économie d'eau

Lorsque Gilles, qui commercialise ces douchettes sur Amazon, m’en a offert un exemplaire … j’ai commencé par douter du produit. Premièrement parce qu’elle était moins jolie que ma douchette chromée, et deuxièmement parce que je trouve bizarre pour un homme d’offrir une douchette à une femme que l’on connaît à peine.

Blague à part, en bonne douteuse j’ai testé. Et là, surprise, pour moi qui pourrait passer des heures sous une bonne douche chaude. Cette douchette économise jusqu’à 65% d’eau grâce à une technologie bien particulière qui mélange l’eau et l’air pour former de grosses gouttes, et vous offrir une incroyable sensation de douce pluie sur la peau. 3 jets et 5 fonctions réglables. On a une impression de plus d’eau, tout en en dépensant beaucoup moins.

Si je résume ce produit est super agréable à utiliser, mais il est aussi super économe.

Mais pourquoi serait-il gain de place ? Petite anecdote.

L’été dernier j’ai accompagné une famille de 4 personnes dans la rénovation de leur T2 pour le transformer en T4. Ils se plaignaient de leur cumulus de 150l qu’ils voulaient remplacer par un 200 litres car leur fille aînée, avec ses longs cheveux, vidait le cumulus à elle toute seule, laissant ses pauvres parents sous l’eau froide.

Durant le chantier, ils ont eu la chance de pouvoir louer l’appartement voisin qui avait un cumulus 150 litres identique au leur … ET une douchette à économie d’eau. Au bout de quelques semaines ils ont réalisé que 150 litres leur suffisaient amplement avec ce type de douchette. Nous avons ainsi pu planquer un cumulus de taille moyenne dans le faux-plafond des toilettes, ce qui n’aurait jamais été possible avec un 200 litres. Magie ! Ils ont donc pu récupérer, grâce à cette simple douchette, un énorme volume de rangement. Belle invention.

 

12/ le lombri-composteur : la magie de la nature sur nos balcons

Je n’ai pas encore sauté le pas, mais cet objet fascine la citadine que je suis, qui rêve d’un potager en carré sur son balcon :

lombricomposteur en bois  vers-la-terre-lombricomposteur-city-worm

En fait, je n’ai pas du tout la main verte, mais j’ai quand même réussi à avoir un petit jardin aromatique en crédence de ma cuisine :

14610945_1801017776849634_1831686268878964351_n Classe non ?

Mais si je rêve de passer au lombricompost, c’est surtout parce que ça ne prend pas de place et que ça permet de réduire ses déchets de manière impressionnante. (donc : moins de corvée poubelle, moins de sacs poubelle à acheter … tu suis ? )

C’est quoi le lombricompostage ? Et bien en 2 mots, voici la définition du site Vers la terre :

En 2 mots : C’est la digestion des déchets organiques par les vers de compost dans un lombricomposteur, permettant ainsi aux citadins de réduire et valoriser leurs déchets dans un appartement.”

Autrement dit, dans les bacs du lombricomposteur, il y a des petits vers (mmmmh!) qui mangent nos déchets quotidiens de fruits et légumes, qui digèrent vite, et qui transforment ces déchets en délicieux caca de lombric, qui est en fait un super terreau avec une délicieuse odeur de sous-bois. Dit comme ça, ça donne envie !

Et ne vous inquiétez pas, il n’y a ni odeur ni risque d’invasion des asticots en dehors de leur joli bac. Allez voir le site.

J’ai également questionné les membres du groupe facebook Ma Maison Sur-Mesure et ai eu de très bon retours de ceux/celles qui ont testé.

 

Conclusion

Je suis loin d’être une vraie ZD (Zéro Déchet), je ne suis que débutante fascinée, mais je peux quand même largement admettre que ces produits changent la vie et la rendent plus belle. Et qu’ils m’ont permis, pour ceux que j’ai déjà adoptés, de faire des économies et de la place dans mes placards.

En tant qu’architecte d’intérieur qui se revendique spécialiste de l’optimisation d’espace et de la maison zen et bienveillante, j’approuve et je préconise !

Et vous ? C’est quoi votre prochain produit ZD préféré ?


Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

12 commentaires sur “12 objets écolos aux super-pouvoirs gain de place et économiques

  • Audeline

    Tout simplement génial! Bon, en écolo convaincue il y a plusieurs trucs que j’utilisais (bicarbonate de soude en déo, gourdes de compote réutilisables…) mais alors les essuie-tout lavables, je trouve ça énorme! Et je crois bien que je vais m’acheter une douchette à économie d’eau!

  • Guillaume

    Bien en phase avec toi Maïlys : avec le vinaigre blanc en complément, le bicarbonate a fait disparaitre un nombre incroyable de produits ménagers divers à la maison !! Et en plus mes dents sont plus blanches ;)

  • François-Xavier

    Ouah ! Je viens de découvrir le sac en liège, les essuie-tout lavables, les gourdes pour compotes réutilisables. Je viens même de me “talquer” les aisselles avec du bicarbonate de soude pour vérifier son efficacité.

    Merci pour cet inventaire de produits qui peuvent nous faciliter la vie, désencombrer nos intérieurs et sauvegarder notre environnement. Ceci sans compter les économies réalisées sur une année…

  • Cathy Jezequel

    Super votre article.moi j’ai déjà testé le savon .malheureusement nous avons une fosse septique .et le savon a tendance a laissé plus de résidu et a bouché les tuyaux et a engorgé la fosse.

    • Mailys Auteur du billet

      Merci Véronique ! J’avoue que j’ai beaucoup ri en l’écrivant, je suis ravie de voir que le ton vous a plu ! ;-)
      Et, oui ! Maintenant, il faut se lancer ! Dire stop aux lobbies qui nous font croire qu’on ne peut pas vivre sans sac plastique et sans produits super polluants ! Des milliers de générations avant nous ont bien réussi ! ;-)

  • Sandrine

    Merci pour ce récapitulatif de bonnes adresses ! Et oui l’architecture d’intérieur c’est ça aussi, apporter des solutions pour mieux vivre !
    J’utilise déjà certains produits ou astuces (courses au marché avec sacs recyclés…), j’en garde certains en mémoire pour tester au fur et à mesure, chaque idée et chaque changement comptent !