Shot with DXO ONE Camera

Maisons “introverties” avec patio : le génie des habitations tunisiennes 19


Cet article est le premier de la série “Quel sera l’habitat de demain ?” réalisée dans le cadre d’un tour du monde en famille, à la rencontre des acteurs et penseurs de l’habitat de demain. Dans ce premier article, j’ai rencontré 3 architectes Tunisien(ne)s, qui m’ont fait part de l’intelligence de ces maisons traditionnelles et regrettent leur disparition.

 

Ayant vécu les premières années de ma vie dans une maison avec patio à Douala (Cameroun), j’ai été, j’imagine, marquée à vie par ce type d’architecture introvertie, qui place le jardin au centre de la maison. Loin des “authentiques” maisons à patio de Tunisie, cette maison disposait également d’un jardin, et le patio n’y était pas totalement central. J’ai pourtant toujours imaginé ma maison de rêve, “quand je serai grande”, comme un cocon intime, très protégé de l’espace publique.

PATIO patio 2

En France, je ne suis pas certaine qu’un permis de construire une maison sans fenêtre extérieure, passerait sans difficulté … L’intérêt de ces maisons réside pourtant dans cette architecture “coupée du monde” qui fait toute la qualité de vie et l’excellente isolation thermique sous la chaleur tunisienne.

N’ayant plus jamais eu l’occasion de croiser ce type de maison en France, depuis, c’est donc avec une certaine excitation que nous réservâmes, à Jerba, puis à Sidi Bou Saïd, la location d’une de ces habitations typiques de la Tunisie qui font aujourd’hui le patrimoine architectural de ce pays. Un patrimoine difficilement sauvegardé, qui disparaît à vitesse grand V du paysage tunisien, pour laisser place à des constructions en brique rouge, ciment, et grandes baies vitrées, rapides et faciles à construire. Ces dernières, inadaptées au climat, seront toutes équipées de climatisation : indispensable dans ces maisons et appartements “à l’occidentale”, gadget inutile dans les habitations traditionnelles avec patio.

 

L'architecture, aujourd'hui en Tunisie : des immeubles à la façade très conventionnelle

L’architecture, aujourd’hui en Tunisie : des immeubles à la façade très conventionnelle, dont la construction en cours peut être assez effrayante !

Des maisons fraîches, sans climatisation

On notera tout d’abord la pertinence du choix architectural extérieur, pour faire barrage à la chaleur du soleil :

Sidi Bou Saïd
  • les murs et toits d’une blancheur presque aveuglante, très efficace pour renvoyer la chaleur des rayons du soleil
  • zéro fenêtre vers l’extérieur, et donc, aucune baie vitrée qui transformerait la maison en fournaise
  • des murs de pierre, épais
  • des toits en coupole et une ventilation parfaitement pensée

PATIO entrée 2

 

 

La maison intime, par essence

A l’extérieur, aucune fenêtre, aucun artefact ne laisse deviner la vie intérieure. “Seule la porte d’entrée, toujours décorée, pouvait donner des indices sur les habitants : ici, le nombre de filles et de garçons dans cette famille, ici, un érudit posait des signes indiquant de ne pas faire de bruit devant sa porte”, m’explique Mohamed Ounais, jeune architecte qui me fait visiter la médina de la capitale. “Plus la porte est décorée, plus elle indiquait une famille riche”.

 

Passé cette porte, le SKIFA : entrée en chicane, puis le DRIBA, sorte d’antichambre, comme un “espace tampon”, nous accueille sans dévoiler encore le reste de cette maison. Vous qui suivez les articles d’Optimise Mon Espace depuis quelques temps, vous devinerez sans doute à quel point j’ai apprécié ce respect de l’entrée : une zone de transition entre l’espace publique de la rue, et l’espace très intime, de la maison familiale.

 

 

Le DRIBA conduit alors au WEST DAR : centre de la maison, le patio.

 

 

 

 

 

 

 

-> à lire également : Comment créer une entrée quand on n’en a pas

 

Le dehors au dedans

Dans cette architecture introvertie, l’espace extérieur est au centre de la maison. Amel Meddeb, architecte urbaniste passionnée par ce patrimoine, travaille avec 9 autres architectes, pour l’Association de Sauvegarde de la Médina de Tunis. (Médina = “vieille ville”). Elle m’explique l’historique de ce type d’habitations. “La rue, les espaces publiques, étaient plutôt réservés aux hommes. Les femmes restaient à l’intérieur, elles avaient donc un espace extérieur … à l’intérieur de la maison.”

Cet espace, traditionnellement utilisé “pour les tâches ménagères” (cuisine, lessive), est aujourd’hui un véritable cadeau à vivre, un havre de paix qui nous coupe totalement du bruit extérieur de la rue.

maison avec patio Sidi Bou Saïd - 7

maison avec patio Sidi Bou Saïd - 10

 

maison avec patio médina de Tunis

PATIO toit 3

 

Parfois on y fait un jardin, parfois une salle-à-manger, un salon ensoleillé, parfois, on y trouve même un petit bassin, dans lequel on peut se rafraîchir.

Toutes les pièces ouvrent vers cet espace central, sans autre toit que le ciel. La lumière du jour, aveuglante au-dehors, se glisse alors délicatement dans toutes les pièces autour, sans frapper de plein fouet. Ici, nulle besoin de rideaux.

Amel se désespère de voir certains habitants de ces maisons chercher à fermer cet espace par un toit en verrière. C’est un non sens pour elle. “Vivre dans une maison avec patio va de pair avec un certain mode de vie. Si l’on est pas prêt à passer par le patio pour aller d’une pièce à l’autre, il ne faut pas chercher à vivre dans ce type d’habitation”.

IMG_7844

Ce patio a été couvert d’une verrière par ses propriétaires. L’espace de respiration de la maison, est alors transformé en fournaise l’été : un non-sens qui force à combler ce défaut par une climatisation qui n’était jusqu’ici d’aucune utilité.

En effet, si toutes les pièces convergent vers le patio, aucune, traditionnellement, n’est reliée l’une à l’autre.

 

maison avec patio Sidi Bou Saïd - 1

 

maison avec patio médina de Tunis (2)

 

Des maisons conçues pour vivre à 3 générations

“Il faut comprendre que ces maisons étaient à l’origine, conçues pour y vivre à 3 générations”, me raconte Afef Ghannouchi, architecte et directrice de la section Design d’Espace aux Beaux-Arts de Sousse. Chaque foyer avait alors sa chambre. Parents, enfants et petits enfants cohabitaient alors, partageant patio et cuisine.

Aujourd’hui, chaque chambre est généralement transformée en mini-suite. Un confort qui évite de traverser le jardin intérieur pour aller à la salle-de-bain … garantissant une cohabitation harmonieuse à l’intérieur de ces maisons, avec des zones intimes confortables, autour d’un espace de vie commune.

PATIO chambre enfants 2

 

DXO_0363

 

Vivre aujourd’hui, dans une maison avec patio

 

En habitant, à Jerba (Sud de la Tunisie), puis à Sidi Bou Saïd (proche Tunis, dans le Nord du Pays),  dans une maison avec patio, j’ai pu apprécier l’intérêt de ces habitations.

  • Etre coupé du monde extérieur : un vrai repos, dans des rues très vivantes. Et aucun vis-à-vis !
  • Une véritable entrée, espace de transition entre la vie au-dehors et la vie au-dedans
  • Une vraie intimité à l’intérieur de chaque chambre : pas de couloir, pas de cloison de 7cm entre 2 chambres … chaque pièce est totalement indépendante
  • Une maison qui incite à la vie commune à l’intérieur du foyer : l’espace central obligatoirement traversé et partagé n’est pas, ici, un salon “anti-communiquant” canapé-télévision : on y vit, on s’y détend, on y étend son linge, on y prépare une partie du repas, on y partage ses repas. Aucune chambre, à l’individualité pourtant bien préservée, ne tourne le dos à ce patio.
  • Le sentiment parfois mélangé, de vivre dedans en étant dehors, et dehors en étant dedans Smile
  • La maison décorative : oubliez, les tableaux, les photos, les toiles … votre maison en elle-même est une œuvre d’art. Dans le sud, des maisons plus sobres, avec un sol qui à lui seul, raconte une histoire. Les murs et plafonds en coupole n’ont besoin de rien d’autre que du blanc pour accueillir la lumière qui s’y plonge. Dans le Nord, la décoration sera beaucoup plus travaillée, avec des carreaux aux motifs et couleurs variées, partout, au sol, aux murs, et parfois même, des plafonds peints.

maison avec patio Sidi Bou Saïd - 5

Souvent, on agrandit ces maisons en créant un étage.  La largeur du patio à l’étage devra alors être plus importante (24m² minimum au RDC, 36m² minimum à l’étage, 100m² si extension sur le toit-terrasse), afin de laisser le soleil entrer jusqu’au rez-de-chaussée.

On utilise également les toits pour dominer le quartier, s’offrir une vue sur toute la ville, se poser pour admirer un coucher de soleil.

 

Sidi Bou Saïd Café des Délices

 

 

Une maison avec patio : l’habitat de demain ?

 

Alors qu’en Tunisie, ces habitations ont tendance à disparaître au profit d’immeubles de brique et de ciment et aux intérieurs décorés comme n’importe quel appartement européen, certains architectes et associations de sauvegarde des Médinas, se battent pour conserver ce patrimoine architectural. Pas seulement pour le patrimoine … mais parce que ces architectures répondent parfaitement à un climat, une société, un style de vie. “En Tunisie, conclut Mohamed Ounais, nous ne sommes pas très innovants en terme d’architecture. En revanche, nous avons un héritage.”  

La réponse à la question “Quel sera l’habitat de demain?” est peut-être plus à chercher dans cet héritage, que dans les constructions contemporaines. Dans le prochain article, nous découvrirons un autre type d’architecture introvertie, cachée : les maisons troglodytes de Matmata (qui ont servi de décor à l’épopée Star Wars !), quasi-invisibles de l’extérieur, mais conçues sur le même principe que la maison avec patio !

 

 

Et vous ? Habiteriez-vous dans une maison avec patio ? Oseriez-vous concevoir votre maison, autour d’un jardin secret à partager en famille ?

Jardin secret au cœur d'un HOUCH à Jerba

Jardin secret au cœur d’un HOUCH à Jerba

Partagez votre expérience ou vos rêves, en commentaire ci-dessous !

 

Si vous avez aimé découvrir cet article, dites-le moi en cliquant sur “j’aime”, et abonnez-vous juste en-dessous pour suivre mes prochaines découvertes ! Vous recevrez en cadeau, le “Guide des 10 questions pour réussir son chantier”. Mon meilleur outil de travail Smile

 

 

 

 


Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

19 commentaires sur “Maisons “introverties” avec patio : le génie des habitations tunisiennes

  • DANIELE LEMAYEN

    Merci pour cet article très intéressant. Pour ma part, je suis réunionnaise et j’aime trop le jardin à la créole autour de la maison. Je ne conçois pas ne pas avoir de fenetres et juste la cour intérieur comme espace ouvert. Mais c’est culturel je pense.

    • Mailys Auteur de l’article

      Merci Danièle de partager ton ressenti ! Effectivement, il y a une grande part de culturel dans tout ça. La maison avec patio est cependant une excellente réponse à un habitat en centre- ville, avec un petit bout de jardin caché !

  • x

    Sous le soleil de Tunisie, ça a l’air très très chouette.
    Sous le soleil du Pas-de-Calais… je suis moins sûre!
    Merci pour les photos et explications :-)

    • Zazou

      Très bel article qui nous fait découvrir une architecture complètement adaptée à son environnement et à sa culture. La manière de gérer la chaleur et le bruit me frappe particulièrement, c’est tellement simple et malin.

      Quand à savoir si je voudrais vivre dans un tel habitat : si je vivais sous une chaleur écrasante, OUI, sans sourciller ! Mais à Lyon, je crois que ça serait franchement inadapté. Je ne m’imagine pas traverser le patio dix fois par jour au mois de février et il me semble qu’il ferait très très sombre dans les pièces. Quand à partager la maison avec 3 générations, je trouve ça formidable, mais tellement éloigné de nos habitude qu’il faudrait le penser autrement.

      • Mailys Auteur de l’article

        Commentaire pertinent ;-)
        Les maisons avec patio ne sont plus habitées, aujourd’hui, à 3 générations, c’est justement ce qui rend le patio “moins attrayant” pour les habitants. Je pense que la lumière qui peut pénétrer dépendra de la largeur du patio. S’il est suffisamment grand, la lumière peut tout à fait entrer autant que dans un appartement “pignon sur rue” ;-)

  • MimiK

    C’est tout simplement magnifique ! C’est inspirant de voir ce qui se fait ailleurs. Peu importe l’époque, je pense que l’habitat fait partie intégrante de nos vies. On entre et sort, on part, on voyage, on s’inspire d’ailleurs… mais on revient toujours au cocon. Chacun créé le sien, qu’il soit tourné sur un patio, ouvert sur des grands espaces, centré autour du salon (ou de la cuisine), perché en hauteur, tourné vers la mer ou encore vers la montagne, fondu dans l’environnement … l’habitat de demain est multiple, tout comme la diversité des communautés. Bon voyage !

  • Isabelle Pibaurot

    Salut Maïlys, j’ai lu et aimé ton article sur les habitations tunisiennes; il se fait que je connais pas mal la Tunisie et que j’y ai presque
    toujours séjourné dans une habitation traditionnelle; j’aime le calme, la véritable intimité qu’elles offrent et surtout leur capacité à réunir leurs habitants.j’aime leur robustesse, leurs couleurs et leurs matériaux. ce sont des habitats adaptés à une famille et dans notre occident où 30% de la population est célibataire on aurait du mal à envisager un intérieur si introverti. Mais les techniques naturelles de ventilation sont bien plus saines que nos climatiseurs. Quant au patio…. c’est un oasis que je compte bien inclure dans un futur projet… bonne route à vous 4 ;) :)

    • Mailys Auteur de l’article

      Effectivement, ce ne sont pas des maisons pour célibataires ! Mais un concept adapté avec un petit jardin secret au coeur de la maison … mmmmhhhh… :-)

  • Emmanuelle

    Encore un super billet, merci.

    Je regrette juste l’emploi obstiné du mot “autiste”, qui d’une part correspond à des clichés erronés sur les autistes et, ce faisant, les perpétue (tu peux faire mieux que François Fillon, j’en suis certaine…). C’est assez blessant pour ceux qui sont concernés.

    D’autre part, c’est totalement impropre : une personne autiste n’est pas coupée du monde et de ses stimuli, au contraire. Les autistes souffrent d’une hyper-sensibilité sensorielle qui fait qu’ils sont sans arrêt assaillis et débordés par le bruit, la lumière, les odeurs, etc. En d’autres termes, ils sont comme une maison qui n’aurait QUE des fenêtres et qui serait inondée de bruit et de soleil en permanence. Cette comparaison est donc totalement à l’inverse de ce qu’elle voudrait dire.

    Enfin, il n’est pas rare que les autistes soient des personnes en souffrance. Les maisons avec patio sont-elles des maisons de souffrance ? J’espère que non.

    Quoi qu’il en soit, j’attends avec impatience tes prochains billets, au fil de votre voyage…

    • Mailys Auteur de l’article

      Merci Emmanuelle pour cette remarque pertinente. Effectivement, ce mot n’était pas approprié. C’est corrigé :)

  • Sophie Maréchaux Equey

    Bonjour Maïlys,
    Bravo pour ce début de tour du monde des logements !
    C’est intéressant que tu commences par les habitations avec patio, car ma mère va emménager à Toulon dans une toute petite maison de ville avec une petite terrasse intérieure et toutes les pièces donnent sur cette cour, même si elles ne s’ouvrent pas toutes dessus. C’est effectivement cette notion intimiste qui est agréable, malgré le fait d’être en ville, elle va être chez elle même à l’extérieur. Et la température en plein été sera plus agréable, de même qu’en cas de grand vent.
    Je suis parfaitement convaincue par ce type d’habitation en ville, surtout dans les régions chaudes. C’est adapté aussi à une manière de vivre en famille et d’avoir plus d’intimité, dans le cas d’une vraie maison avec patio comme en Tunisie.
    J’ai toujours trouvé cela très beau quand c’est bien aménagé avec du mobilier adapté et des plantes pour l’effet “nature”.
    Bonne continuation ! Et vivement ton prochain article :)

    • Mailys Auteur de l’article

      Merci Sophie pour ce témoignage !
      C’est chouette d’avoir trouvé ce type de maison en de ville en France ! ;-) Je ne doute pas que ce doit être très agréable à habiter :-)

  • janine Blondel

    Bonjour Mailys,
    merci pour ce beau voyage! Une maison dans le sud avec patio et jardin secret pourquoi pas?Continuez de nous faire réver et peut etre qu’un jour le reve deviendra réalité…..
    Bonne continuation a vous quatre

  • deffis

    Bonjour Maïlys,
    Merci pour cet article. Oui j’adorerais vivre dans ce type de maison, malheureusement, il faut le soleil, la chaleur et le climat qui vont avec…difficile à concilier pour qui vit, comme nous en Haute-Savoie !!!!
    Bon voyage,
    Sophie

  • Sylvain

    Bonjour,

    J’ai découvert votre blog par hasard en parcourant des vidéos d’aménagement intérieurs sur youtube et je trouve vos articles très intéressants et votre initiative de voyage découverte très bonne. Merci de partager votre expérience et vos découvertes avec vos lecteurs. Bon voyage et bonnes découvertes, j’ai hâte de découvrir la suite.