Peintures et enduits à la chaux : l’évidence oubliée 6


Alors que mon tour du monde s’achève bientôt (j’ai plein d’articles dans les poches à vous partager, je n’ai pas encore pris le temps de les rédiger !) … je commence déjà à me poser des questions concernant le logement qui nous abritera, ma famille et moi, à notre retour en France. Il est entièrement à rénover (comme par hasard !), et je me pose notamment la question des revêtements de sols et de murs, car je souhaite un environnement sain, durable, et responsable : pour ma famille, pour la planète, et tant qu’à faire … pas cher, mais rentable, pour donner de la valeur à ce logement ! En résumé, un investissement pertinent sur tous les tableaux.

C’est dans ce contexte là, que Gautier, ouvrier professionnel en éco-construction depuis 2014, et auteur du blog “Faisons-le-mur.com”, m’a proposé un article dédié à la chaux naturelle, pour les lecteurs d’Optimise Mon Espace. Ca tombe bien, car c’est un sujet que mes élèves de l’Atelier HOME me réclament de temps en temps ! Alors, place à un expert. Bonne lecture, et n’oubliez pas de partager vos expériences, vos doutes, vos questions dans les commentaires en bas de l’article !

 

CASALIL Chaux style

Photo : murs enduits à la chaux. Source : Marie-Claire Maison

Qu’elle soit utilisée dans le gros œuvre des arènes romaines ou en décoration d’intérieur, la chaux est un matériau qui a filtré les épreuves du temps grâce à ses qualités incomparables.

Fine et forte (comme la moutarde:)) elle se prête à tous les défis de l’intérieur et de l’extérieur. Néanmoins, ses qualités vont bien au-delà de l’esthétique et de la solidité.

Cet article vous illustrera le matériau le moins cher, le plus qualitatif et pourtant le moins utilisé dans notre espace intérieur moderne.

Mais avant d’aller plus loin, je souhaite remercier Maïlys de m’avoir invité à écrire un article sur son excellent blog. Passionné du bâti traditionnel, mon mot d’ordre est aussi le nom de mon blog : Faisons le mur !

 

Qu’est-ce que la chaux ?

La chaux est obtenue en cuisant des pierres calcaires entre 900° et 1100°. Cette cuisson est appelé « calcination » en référence au mot « calcaire ».

Une fois cuite, cette pierre devient de la « chaux vive » que l’on « éteint » par aspersion ou par trempage.

C’est « chaux éteinte » qui est utilisée dans le bâtiment. Sous forme de poudre ou de pâte et en y ajoutant de l’eau et du sable, elle finira par retrouver sa forme solide originelle.

La chaux ne contient ni adjuvants, ni colle, ni tout autre produit de synthèse chimique.

Les enduits intérieurs à la chaux peuvent convenir à toutes les pièces notre foyer : de l’entrée à la salle-de-bain, en passant par les chambres, le salon et la cuisine.

Nous verrons dans cet article, les propriétés techniques de ce matériau, mais également les différentes possibilités esthétiques que permet la chaux en jouant avec les textures, les couleurs et les finitions.

 

Pourquoi choisir un enduit d’intérieur à la chaux traditionnelle ?

idée d'un mur wabi sabi

Photo : mur enduit à la chaux naturelle, une déco “Wabi-Sabi”. Source : Freshidees.com

 

 

1/ Les propriétés sanitaires de la chaux naturelle

 

On sait qu’aujourd’hui on peut trouver jusqu’à 300 composés organiques volatiles dans notre logement et cela devrait inviter à réfléchir. (Pour avoir plus d’informations sur les pollutions intérieures responsables de l’augmentation de troubles allergiques et respiratoires sérieux, je vous renvoie vers cet article : UNE CHAMBRE D’ ENFANT SANS POLLUANTS NI ALLERGIES).

Là où les produits du commerce se fatiguent en « green washing » et en labellisations douteuses, la chaux est sans adjuvants, sans colles, sans dérivés pétroliers… bref, sans COV (Composés Organiques Volatiles).

Mais la chaux naturelle ne se contente pas d’être un des rares matériaux qui n’apporte aucune pollution dans notre intérieur.

Eteinte, elle a gardé les propriétés aseptisantes et antifongiques de la chaux vive. Cela veut dire qu’elle débarrasse les surfaces sur lesquelles elle est appliquée de leurs germes et de leurs champignons, aussi microscopiques soient-ils.

De plus, elle a la particularité de neutraliser naturellement les odeurs !

 

2 / Les propriétés hygro-régulatrices de la chaux naturelle

Tout comme les enduits intérieurs à l’argile, les enduits intérieurs à la chaux traditionnelle ont la faculté de réguler le taux d’humidité dans les pièces de la maison.

Je m’explique.

Le corps d’enduit à la chaux a, pour moi, la qualité d’être vivant. Ou plutôt, pas totalement inerte comme le ciment ou les colles de synthèse. Il réagit à son environnement et travaille avec lui.

Ainsi, lorsque l’air intérieur est surchargé d’humidité comme après une douche, une cuisson de pâtes ou simplement à force de respirer (une famille de 4 personnes rejette jusqu’à 12 litres d’eau par jour sous forme de vapeur d’eau), alors l’enduit à la chaux viendra absorber cette humidité.

A contrario, lorsque l’air s’asséchera, l’enduit à la chaux restituera la quantité de vapeur d’eau emmagasinée, équilibrant ainsi le taux d’humidité ambiant.

Cela n’a l’air de rien mais quand on connaît l’importance de l’humidité de l’air dans le confort thermique, on comprend l’exceptionnel atout de ce matériau hygro-régulateur.

De la même manière, cette qualité de l’enduit à la chaux prévient l’apparition de moisissures dans les zones humides.

Enduits à la chaux 

Photo : enduit à la chaux dans salle-de-bains. Source : batimieu.fr

 

3/ Les propriétés « respirantes » de l’enduit à la chaux.

 

Si vous vous intéressez à l’habitat, vous savez peut-être qu’une des principales pathologies du bâtiment moderne est l’étanchéité des matériaux qui l’enveloppent. Ce problème peut s’illustrer par des bottes en caoutchouc que l’on garderait aux pieds toute la journée et avec lesquelles on irait également dormir le soir. Inutile de faire un dessin de l’état des pieds après quelques jours seulement de ce supplice. Dans le bâtiment c’est la même chose, les couches imperméables créent des désordres d’humidité à l’intérieur de ce qu’elles enveloppent.

Par rapport à des enduits synthétiques (et polluants) ou des colles plastiques (au formaldéhyde et au benzène) la chaux et l’argile sont les gore-tex® du bâtiment.

revetement mur cuisine

Photo : enduits à la chaux dans cuisine. Source : cote-maison.fr

 

 

La chaux ancestrale dans mon intérieur moderne ?

Le monde moderne, ou plutôt devrais-je dire « occidental » a construit une défiance machinale envers nombre de matériaux naturels pourtant utilisés de manière pérenne depuis des siècles.

L’habitat ne ressemble plus à ce à quoi il ressemblait il y a deux générations.

Nous avons bien entendu gagné en lumière grâce à des ouvertures plus grandes et en température intérieure grâce à des isolations plus performantes. Cependant, il semblerait que notre intérieur ressemble de plus en plus à un caisson hermétique, oxygéné par ventilation mécanique.

Par ailleurs, notre intérieur est sensé révéler notre personnalité et pourtant, souvent, je ne lui trouve pas de cœur, j’ai l’impression qu’il ne traduit que des émotions artificielles.

Je retrouve dans les enduits à la chaux, cette sensibilité sincère qui, de mon point de vue, manque aux revêtements muraux actuels.

Peinture écolo : misez sur les enduits naturels 

Photo : Enduit épais à cirer “Terres Anciennes”, Maison Déco. Copyright Patrick Smith

 

Des teintes naturelles

 

Les enduits intérieurs à la chaux et les peintures à la chaux sont utilisés purs ou teintés avec des ocres naturelles, des terres colorées ou des pigments. Cela confère un ton généralement pastel voire neutre.

Ces tons tranquilles apportent un peu de calme et de paix à notre vie agitée.

Ce faisant, les couleurs portées par la chaux sont d’une profondeur incomparable.

A moins de les couvrir d’une cire naturelle, ces enduits décoratifs à la chaux sont plutôt mats et absorbent magnifiquement la lumière.

Cette qualité crée une sensation d’espace et de hauteur qui aspire le regard plutôt que de le faire rebondir.

Des couleurs plus vives sont également possibles en employant un lait de chaux coloré. Ce lait de chaux (ou badigeon de chaux) déposera la couleur en apportant du mouvement grâce à des effets cotonneux, à l’opposé des aplats de couleur ultra-couvrante des peintures du commerce.

Mon commentaire peut paraître subjectif mais je vous assure que même pur et sans coloration, un bel enduit à la chaux taloché est un tableau sur l’infini devant lequel on s’assied sans contrainte.

salle de bain en tadelakt (enduit de chaux à l'eau, brillant et imperméable)

Photo : Salle-de-bain en tadelakt. Source : Marie-Claire Maison.

 

 

Des textures variées

 

Un enduit intérieur à la chaux peut présenter des textures variées selon les goûts et les compétences de mise en œuvre.

Ils sont le mélange de chaux, de sables et (au besoin) de pigments.

Je définirais ici trois tendances, qui seront déclinables ou combinables à volonté.

  • Les enduits intérieurs talochés : appliqués sur la paroi et travaillés avec une plaque de bois servant à aplanir la matière (la taloche). Ce travail circulaire permet d’obtenir des murs plans et droits. L’effet des enduits talochés est une texture un peu granuleuse qui laisse ressortir le sable du mortier et offre une sensation un peu rugueuse au toucher. L’enduit taloché est la base de différentes finitions à la chaux. Même si ce n’est qu’optionnel, elles pourront ensuite être recouvertes d’un lait de chaux (peinture à la chaux) ou d’un stuc.

 

 

 

  • Les enduits intérieurs stuqués : déclinaisons des stucs italiens (aussi appelés « stucco »). Les stucs ont une finition beaucoup plus délicate que les enduits talochés. Cette finition lisse imite les effets brillants et nuancés du marbre en apportant une certaine fraîcheur. Les stucs s’appliquent en plusieurs couches très fines et peuvent être cirés à la cire naturelle ou au savon noir pour résister à l’humidité.

 

  • Les enduits intérieurs sculptés : enduits grattés ou sgraffitos. Principalement utilisé en extérieur. mais selon le type d’habitation que l’on occupe on peut souhaiter vieillir prématurément certaines surfaces en utilisant un grattoir sur un enduit à la chaux taloché. Le sgraffito lui est très esthétique et même sophistiqué. Il s’agit de venir gratter au scalpel un décor préalablement dessiné sur l’enduit à la chaux. Cette technique permet d’obtenir des effets de profondeur, de matière et de couleur particulièrement artistiques. On peut également décorer ces enduits grâce à des incrustations de pierres ou des empreintes.

 

Motif gratté sur un enduit à la chaux.

Photo : Exemple d’enduit gratté ou “sgraffito”, par Vincent Basques.

 

 

Les peintures à la chaux

Contrairement aux enduits intérieurs, les peintures à la chaux (badigeons de chaux, lait de chaux) sont le mélange de chaux en pâte avec des pigments et de l’eau. Pour apporter plus de texture on peut aussi ajouter de la craie ou de la poudre de marbre.

Ces peintures servent à déposer et à fixer de la couleur sur un mur; elles sont appliquées plus qu’étalées. Ce sont des couches de protection esthétiques qui s’appliquent en plusieurs fois.

La couleur est nuancée et semble flotter sur le mur en apportant vie, chaleur et profondeur.

Mur rose pâle

Photo : Ressource Peinture. Mur appliqué en Chaux Brossée Nuagée : teinte RMDV37 Bois de Rose
Photographe
@oliver.fritze

Les patines à la chaux

Les patines à la chaux se différencient des peintures à la chaux par leur teneur en eau plus importante. Elles ne sont pas appliquées au pinceau mais à l’éponge. Elles servent à défraîchir artificiellement une peinture pour lui donner un aspect vieilli sans en changer la texture. C’est “du faux vieux” en quelque sorte.

Pour plus d’informations sur ces pratiques, vous pouvez demander conseil à votre fournisseur de matériaux naturels ou commencer par lire les 7 erreurs courantes à éviter.

 

 

Autres avantages de la chaux naturelle

1/ Le prix

Voilà l’argument qui finira de convaincre les plus rétifs :)

Un sac de chaux de 40 litres coûte entre 10€ et 15€. Avec ce sac on peut estimer enduire 24 m² de mur avec un enduit taloché de 0,5cm d’épaisseur.

Je vous laisse faire le compte, cela représente 0,5€ du m² !

Bien-sûr il faut ajouter à cela le sable que l’on mélangera à la chaux. Environ 25€ en magasin de bricolage pour ladite surface, la couche de finition souhaitée (si toutefois…) et la couche de préparation du support. Disons donc que le coût global peut osciller entre 1,5€ et 3€ du m².

Ça reste encore une affaire, pour un des matériaux le plus sain et écologique du marché ! (Avec l’argile, mais ça c’est encore une autre histoire)

 

2/ L’environnement

Là où la chaux est la plus polluante, c’est à sa fabrication, car il faut monter les fours à des températures élevées pour sa cuisson. Il y a donc une indéniable émission de CO2. Cependant, en séchant la chaux réabsorbe une partie du CO2 de l’air car elle en a besoin pour revenir à l’état de pierre. On dit qu’elle « carbonate ». Cela équilibre un peu la donne.

Ceci mis à part, un enduit à la chaux est recyclable et peut être rendu à la nature sans traitement préalable. Il pourra varier la teneur calcaire d’un terrain mais il n’engendrera aucun désordre majeur.

Un autre avantage est qu’il n’est pas inflammable et qu’il ne dégage aucune fumée toxique s’il devait être au contact du feu.

Je rappelle que l’enfouissement et l’incinération sont les principaux modes de traitement des déchets à l’heure actuelle.

 

3/ La résistance

Le Colisée et tous les monuments de la Rome Antique ont été bâtis à la chaux. Je doute fort que les assemblages modernes en ciment puissent rêver d’une telle espérance de vie !

Les fresques murales à la chaux de la Renaissance tiennent elles aussi des centaines d’années avant de devoir être restaurées.

La chaux est donc un matériau durable et résistant. De plus, les ocres et les terres qui peuvent la colorer sont des éléments stables qui, une fois secs, ne perdent plus jamais leur couleur.

 

Peacock blue bedroom Stone & Living - Immobilier de prestige - Résidentiel & Investissement // Stone & Living - Prestige estate agency - Residential & Investment www.stoneandliving.com

Photo : Enduit à la chaux et à la caseine, source : Pinterest.

Comment mettre ces enduits intérieurs en œuvre ?

Il existe des solutions « prête-à-l’emploi » qui valent la peine d’être utilisées.

Je citerai ici quelques marques écologiques françaises mais il en existe bien d’autres : Akterre, Les 3 Matons, Kensaï, Ocre de France, etc.

Évidemment les prix varieront par rapport à ceux que je vous ai mentionné plus haut car les préparations toutes prêtes font valoir un coût supplémentaire. Comptez un coût allant de 5€ à 20€ du m² pour du prêt-à-l’emploi.

Autrement, je vous invite à acheter la chaux, les sables et les ocres séparément et … faire vos petits tests avant de vous lancer.

NB : Attention, lors de l’application, la chaux peut être corrosive. N’oubliez pas de porter masque et gants !

J’ai été infiniment tenté de mentionner aussi les enduits à la terre dans cet article car je les affectionne également beaucoup. Seulement il m’aurait fallu le double de texte pour couvrir ce sujet en plus de celui de la chaux. Cependant si vous souhaitez approfondir le sujet de l’utilisation de la terre crue dans les intérieurs modernes je livre ici 30 recettes d’enduits à l’argile à faire soi-même.

Mur Bleu Gris Pétrole Foncé Chaux Mat DY16

 

Et vous ? Pensez-vous que la texture et les tonalités des couleurs jouent un rôle important dans l’optimisation d’un espace intérieur ? Je vous invite à partager votre avis ou me poser des questions dans les commentaires (surtout si vous en avez fait l’expérience !).

Je suis également prêt à entendre ce que vous pensez des solutions écologiques en général et de la place qu’elles devraient -ou pas- prendre dans notre logement.

Mille MERCI d’avoir lu mon article jusqu’à la fin.

Continuons à présent à suivre sur ce blog les aventures de Maïlys et de sa famille au tour du monde et de l’espace… intérieur ! :D

Gautier du blog Faisons-le-mur.com

Recherches utilisées pour trouver cet article:chaux éteinte TEINTE A PEINDRE, https://yandex ru/clck/jsredir?from=yandex ru;search;web;;&text=&etext=1828 dJVlD8GZzBwJOeiNjcudfszOUuxWhaG7snQrEl2L4YjjdXkW7Xi1zfhik1hJg_sS ed448df017d29411e3475cc421399c6b6b55a55c&uuid=&state=_BLhILn4SxNIvvL0W45KSic66uCIg23qh8iRG98qeIXme

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

6 commentaires sur “Peintures et enduits à la chaux : l’évidence oubliée

  • Sophie

    Bonjour Maylis,
    Super article ! Très intéressant et très complet, j’ai découvert plein d’info ! Merci !

  • Paula

    Un article qui tombe à pic, attirée naturellement pas les effets de rendu chaleureux qui peuvent être obtenus, me rendant compte que ces effets seraient à mon avantage pour couvrir des murs disgracieux ne pouvant être simplement “peints”, j’avais été rebutée par les prix en magasin pour me rabattre sur du papier peint (effet chaux talochée !). J’avoue ne pas avoir approfondie le sujet. Mais comme notre projet traîne et que le temps aide aux réflexions, cet article tombe à point. Je n’avais pas connaissance des avantanges santé et environnement, étant dans le milieu ce sujet me touche particulièrement et allier travaux et environnement peut être délicat. Je vais me renseigner bien plus sur le choix et l’application de la chaux.
    Merci pour cette présentation, plus qu’à creuser pour trouver la chaux qui me correspondra :)
    Aller hop, direction le blog de Gautier !
    Merci Maelys et merci Gautier :)

  • Frederique

    Passionnant article, l aspect du rendu me plait bien si un jour je renove une maison j y penserai.
    Je connais deja les peintures Ressourses et ses celebres collections de couleurs sara lavoine que j adore. Et celles de farrow&ball.

    • Mailys Auteur de l’article

      Bonjour Frédérique, les références dont vous parlez ont effectivement un très beau rendu mais ne sont pas des peintures à la chaux ;-)