7 étapes pour transformer un rêve en réalité : ma recette facile 7


Je vois d’ici votre regard méfiant à la lecture de ce titre. Pourtant, vous avez cliqué.

Mon devoir est maintenant de tenir la promesse de ce titre : donner ma recette.

Pourquoi ?

Je m’aperçois qu’on me demande de plus en plus souvent, ces temps-ci, des conseils qui n’ont apparemment rien à voir avec l’architecture d’intérieur, et qui tournent tous autour de la question « comment atteindre ses objectifs, comment réaliser ses rêves ». Au départ j’accueillais ces questions avec perplexité, considérant que je n’étais pas la meilleure personne pour y répondre. Et puis j’ai réalisé que dans la vie privée, j’avance toujours comme dans la vie professionnelle : avec une méthodologie précise, qui me permet effectivement de réussir à atteindre des objectifs clairement fixés.

Je prends donc ici le parti de vous partager cette méthodologie, applicable dans vos projets d’agencement intérieur, comme dans n’importe lequel de vos projets.

C’est mon cadeau pour la nouvelle année !

Question préliminaire : Préférez-vous être rêveur ou acteur ?

L’image contient peut-être : montagne, ciel, plein air et texte

Loin de moi l’idée de vouloir vous bousculer avec cette question. Il n’y a pas de mauvaise réponse.

« Dans la vie, il y a ceux qui aiment rêver, et ceux qui veulent réaliser leurs rêves. Parfois, ceux qui aiment rêver croient qu’ils veulent réaliser leurs rêves, et puis, quand tu leur jette un pont en leur disant « tiens ! c’est le chemin pour aller vers la concrétisation de ton rêve ! », alors ils prennent peur et se recroquevillent vite en se cachant bien sous la couette pour ne pas voir le soleil et continuer de rêver. »

C’est ce que je me suis entendu dire à une amie le mois dernier, en parlant d’une autre amie à qui j’avais lancé un micro-défi pour aller vers la concrétisation de son « rêve ». Après avoir accepté mon défi, elle avait ensuite trouvé toutes sortes d’excuses pour procrastiner, remettant à plus tard des tâches simples mais indispensables pour tenir le défi. Le défi me paraissait pourtant simple : gagner 100€ en 15 jours. Elle était en voyage au Mexique et affirmait vouloir devenir « Nomade Digitale » : gagner sa vie en voyageant, grâce à internet. Ca vous paraît impossible ? C’est pourtant ce que je fais, avec le métier à priori le moins délocalisable qui soit.

Je pourrais aussi parler de cette autre connaissance qui me disait vouloir faire le tour du monde, mais ne pas pouvoir. Elle passait sa vie à accumuler des objets dans sa maison. Je ne pouvais pas croire qu’elle avait envie de partir.

Je ne la blâme pas : je suis moi-même une grande rêveuse.

Mais parfois, il m’arrive de me dire : ce rêve-là, je veux vraiment le réaliser. Dans ce cas-là, je passe du rêve … à l’action. Pas en claquant des doigts. Etape par étape, j’avance doucement, mais sûrement. Voici ma recette.

Etape n°1 : Rêver … et s’autoriser à être ambitieux

Rêver. C’est aussi ce que j’invite mes clients à faire lorsque je les rencontre pour la première fois: « Autorisez-vous à rêver. Et parlez-moi de la maison de vos rêves. Je ne sais pas si j’arriverai à la concevoir en respectant tous vos souhaits, mais pour le moment, votre rôle, c’est de rêver. De rêver loin.»

Lorsque j’ai rencontré Danièle et Frédéric qui vivaient dans leur 2 pièces de 52m² avec leurs 2 enfants de 2 et 13 ans, jamais ils ne s’étaient autorisés à rêver d’un vrai 4 pièces. Ils me demandaient conseil pour diviser une grande chambre en 2 et amener de la lumière dans une des 2 chambres qui serait aveugle. Eux, continueraient de dormir dans le salon, même si ça ne leur plaisait pas. Mais en insistant un peu, ils ont fini par avouer que oui, ils rêveraient d’avoir une chambre à eux.

Ça leur paraissait tellement impossible qu’ils n’osaient exprimer ce rêve. C’était pourtant la première chose à faire pour le concrétiser.

24

Quant à moi, lorsque je participe à la conception d’un chantier sur lequel mes clients vont engager plusieurs dizaines de milliers d’euros, je ne peux accepter l’idée que le résultat ne soit qu’une solution de dépannage en attendant mieux.

L’histoire de Danièle et Frédéric, c’est aussi l’histoire de Marie-Claude, de Séverine, de Julie, de Bernard et Sophie, de Cécile, de Delphine et Bruno, d’Alice, de Frédéric et Marjorie, d’Olivier … et d’à peu près tous mes clients en fait. Venus vers moi avec un “demi-rêve”, je leur ai proposé d’aller un peu (beaucoup) plus loin.

 

Etape n°2: transformer son rêve en résolution

L’image contient peut-être : ciel, plein air et eau

Le 1er Janvier 2016, à l’heure où chacun choisit ses bonnes résolutions qu’il ne tiendra jamais, une idée est comme tombée du ciel sur ma tête : « un tour du monde ! on va faire un tour du monde en famille ! ».

Autant vous dire que cette idée était totalement inconsciente et que d’aucuns m’ont qualifiée de « perchée ». Je venais de créer mon entreprise, dont les débuts semblaient prometteurs. Mon époux, bien installé dans son CDI, commençait à peine à s’autoriser de rêver de changer de métier et cherchait les moyens de se reconvertir. Nous avions 2 enfants scolarisés, et un crédit immobilier à rembourser.

Alors forcément, l’idée de tout lâcher, à ce moment-là, aurait pu paraître folle. Pourtant, quelques jours plus tard, mon mari et moi nous nous sommes assis et avons fait le point sur tout ce qui pourrait nous empêcher de réaliser ce projet, et comment le réaliser sans compromettre nos vies professionnelles et la scolarité de nos enfants.

(Ah, oui : il faut que je vous dise : quand j’ai lancé cette idée, mon mari a commencé par tourner les talons. Autant vous dire que c’est exactement la réaction parfaite pour me convaincre de le convaincre Open-mouthed smile )

 

Etape n°3 (LA clef) : Définir le rêve AVANT de lister toutes les contraintes

C’est exactement comme cela que je procède lorsque je travaille avec mes clients … et c’est ce que je vous invite à faire avec le “Guide des 10 questions pour réussir votre agencement sur-mesure” (téléchargeable gratuitement ici)

C’est bien là toute la clef je crois. La plupart des gens ont un rêve mais ne le définissent pas vraiment, car avant de le définir ils butent sur UNE contrainte qui les empêche immédiatement de continuer de rêver.

  • « J’aimerais bien vivre dans un T4 confortable, mais c’est impossible, dans 52m². »
  • « j’aimerais bien faire un tour du monde, mais je ne peux pas, j’ai pas d’argent. »
  • « j’aimerais bien rénover mon appartement, mais je ne peux pas, je suis locataire. »

Ok, mais avant de parler des contraintes, ton rêve est-il bien défini ? (Autrement dit : quels sont tes besoins ?)

Ton T4, tu le rêverais comment, si tu ne savais pas que c’était impossible ? Tu voudrais un salon plus grand, une cuisine ouverte mais dans un espace bien défini, des chambres dans lesquelles on puisse jouer par terre, ranger ses habits, ses jouets, travailler, avec un maximum de luminosité, une vraie entrée, un endroit pour accrocher les manteaux, un wc indépendant de la sdb et la possibilité de recevoir jusqu’à 12 personnes à dîner ? (je prends note)

Ton tour du monde, tu voudrais le faire dans quelle durée, quels pays voudrais-tu visiter, quel est ton objectif, pourquoi veux-tu voyager, que vas-tu en tirer, que veux-tu éviter, comment envisages-tu ton retour ?

L’appartement que tu loues, tu voudrais le rénover comment ? Repeindre les murs ? Changer la cuisine ? Construire une mezzanine ?

En architecture d’intérieur, cette étape primordiale est celle du cahier des charges : le fameux guide Optimise Mon Espace des “10 questions à se poser pour réussir son chantier” (téléchargeable gratuitement ici)

 

Etape n°4 : Lister toutes les contraintes, puis les attaquer une par une.

 

Dans les 3 exemples cités ci-dessus, j’ai les preuves que tout est possible puisque d’autres l’ont fait.

– J’ai totalement transformé le T2 inconfortable de Danièle et Frédéric pour concevoir, dans le même espace, un T4 confortable.

AVANT APRES

– Nous sommes partis faire un tour du monde 18 mois après notre « folle » résolution (alors que tout disait que ce n’était pas possible).

L’image contient peut-être : une personne ou plus, ciel, nuage, océan, crépuscule, plein air, eau et nature

– Aryla a totalement rénové l’appartement qu’elle loue, sans dépenser d’argent et en investissant de l’énergie à son confort personnel quotidien.

Voici des exemples de contraintes et de solutions, concernant un projet qui parlera à tous :

Tour du monde en famille :

  1. Nos enfants doivent être scolarisés : Cette contrainte a déterminé notre date de départ. Pour plus de facilité, partir avant que l’école ne soit obligatoire pour la plus petite, et avant l’entrée au collège du plus grand : il nous reste seulement 18 mois pour partir l’année du CM2 ! Nous l’avons scolarisé par le biais du CNED.
  2. Pas d’argent et un crédit en cours : Si nous avions gardé notre appartement et notre crédit, nous l’aurions payé, au bout de 25 ans, le double du prix initial. En choisissant de le vendre au bout de 8 ans après l’avoir super-optimisé et mis en valeur, nous avons remboursé notre emprunt et récupéré un beau budget pour partir.
  3.  Pas de logement au retour : nous avons trouvé une solution de location dans un appartement dont le bail arriverait à expiration pile au moment de notre retour, dans une nouvelle ville qui nous faisait de l’œil depuis des années.
  4. Mon entreprise commence à peine à développer un précieux fichier clientèle local : j’ai choisi de développer mon activité sur internet pour être indépendante géographiquement.
  5. Mon mari voulait se reconvertir : en 4 mois, il a validé un bilan de compétences, trouvé la formation de ses rêves, négocié un congé individuel de formation. En Septembre ( 9 mois après ce fameux 1er Janvier), il retournait sur les bancs de l’école pour obtenir son diplôme pile poil avant notre départ.

En fait, ce projet de départ a été un super accélérateur de concrétisation d’autres projets que nous procrastinions depuis des années.

Nous nous sommes attaqués à chaque contrainte comme un problème à résoudre, et non comme une montagne infranchissable. Parce que cette fois-ci, nous ne voulions pas « juste rêver ». Nous voulions réaliser notre rêve.

De même, je travaille ainsi avec mes clients et j’apprends à mes élèves à faire de même au travers de l’Atelier HOME qui leur permet d’apprendre à concevoir eux-mêmes leur projet de maison de rêve.

Après avoir listé les rêves et les contraintes (de plomberie, de murs porteurs, de budget …), on s’attaque à « comment transformer ses « problèmes » en « problématiques » ». Cela devient en réalité un jeu très amusant et super excitant !

C’est l’étape des “Avant-Projet Sommaires” … tous les rêves sont permis !

 

 

Etape n°5 : Faire un CHOIX …  et le développer.

Une fois que l’on a réalisé que l’on peut finalement déjouer toutes les contraintes comme des nœuds à défaire, on s’aperçoit que l’on a finalement plus de solutions que de problèmes.

C’est ainsi que, après avoir rendu possible notre départ – et notre retour – pour un tour du monde, nous étions perdus devant l’immensité de possibilités qui s’offraient désormais à nous.

En architecture d’intérieur, l’étape du CHOIX est celle du passage des « Avant-Projets Sommaires » à l’Avant-Projet Détaillé.

C’est là une étape très perturbante pour mes élèves de l’Atelier H.O.M.E, à qui j’apprends à concevoir eux-mêmes la maison de leurs rêves dans leur espace :

Que choisir ? Je croyais n’avoir aucune solution, et finalement j’en ai plusieurs !

Chaque solution apporte son lot d’avantages et d’inconvénients. On se replonge alors dans le cahier OME des 10 questions à se poser pour réussir son chantier. On fait le point sur ses priorités. Et on choisit une solution définitive, à laquelle on se tiendra, parce qu’on sait qu’elle aura été choisie posément, après avoir évalué tous les autres choix possibles.

Ainsi, plus d’hésitation au moment du chantier, et zéro regret après le chantier fini.

F2

 

Il m’arrive de temps en temps de regretter de faire trop de km ou de trop travailler pendant notre tour du monde, de ne pas avoir assez de temps de savourer. Puis, à chaque nouvelle découverte, je réalise que c’était un choix : cette boulimie de nouvelles rencontres est ce qui nourrit mon quotidien, mon travail, et me fait grandir.

J’ai choisi de travailler pendant ce voyage parce que je n’ai jamais voulu prendre « un an de vacances ». J’aime mon travail, j’aime partager mes découvertes, j’aime transmettre ma passion à de nouveaux élèves et les voir concrétiser leurs rêves comme je concrétise les miens.

 

Etape n°6 : Activer son plan.

A cette étape, vous avez déjà défini votre rêve, déjoué toutes les contraintes pour pouvoir le réaliser, et vous avez transformé votre rêve en projet.

Il n’y a plus qu’à transformer ce projet … en chantier !

Vous allez alors, selon votre rêve à réaliser :

  • rédiger un descriptif travaux, lancer, suivre et finaliser votre chantier …
  • ou bien vous allez acheter vos billets d’avion et votre sac de voyage …
  • ou bien …

Aucun texte alternatif disponible.

Etape n°7 : Ajuster … et savourer.

Tout comme un cuisinier, après avoir créé sa recette, goûte et ajuste son plat … la concrétisation de votre projet nécessitera certainement quelques petits ajustements.

Je ne parle plus, à cette étape, de l’étape “chantier”, mais bien de celle de l’emménagement.

C’est bien pour cette raison que je propose, dans le programme complet de l’Atelier HOME, ainsi que dans tous mes “coaching maison”, de continuer d’optimiser son espace après avoir emménagé, en réfléchissant à sa façon de ranger et d’organiser son foyer.

Mais une étape sur laquelle j’insiste, c’est bien l’étape de la dégustation : la pendaison de crémaillère.

Prendre un moment pour célébrer un projet est bien plus important qu’il n’y paraît. C’est le moment où l’on fait le bilan des derniers mois passés la tête dans le guidon, que l’on réalise qu’on est parti de loin, et que l’on est allés très haut.

 

IMG_6908

A vos rêvolutions !

Quels que soient vos rêves à réaliser, vos bonnes résolutions ne doivent être que ça : des rêves. 

« Arrêter de fumer » n’est pas un rêve, c’est une résolution difficile à tenir tant que l’on n’a pas saisi le rêve qui se soulève derrière cette idée : se sentir libre, être en meilleure santé, être un exemple pour ses enfants, économiser pour atteindre un objectif encore plus grand … et tant que l’on n’a pas défini toutes les difficultés et les solutions pour s’attaquer à chacune de ces difficultés.

Cette année sera-t-elle celle où vous concrétiserez vos rêves ?

Je vous propose le mot “rêvolution” pour transformer votre plus grand rêve … en résolution. Votre résolution, en projet, votre projet, en chantier, votre chantier, en réalité ! Bonne année !

 Prenez note de votre plus grand rêve, et suivez ma recette step by step ! (s’il s’agit d’un projet de maison, coucou, je suis là Smile )

Quelle sera votre rêvolution cette année ?

 

Recherches utilisées pour trouver cet article:personne transformant la realité

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

7 commentaires sur “7 étapes pour transformer un rêve en réalité : ma recette facile

  • Elodie Verdier

    coucou, ma Rêvolution cette année c’est de réorienter mon entreprise de cosmétiques au raisin (du québec) en misant sur la vente en ligne car je m’essouffle à démarcher les magasins qui sont très gourmands…je veux vraiment faire connaitre ma gamme 100 % naturelle (Ô De Lie). pour ça, la principale contrainte c’est le cash… alors c’est décidé, je retourne bosser à temps plein pour un patron pendant quelques mois… et le rêve derrière la rêvolution, c’est que lorsque mon entreprise sera prospère je pourrai faire un agrandissement à ma maison !!! depuis le temps que je le veux cet agrandissement…. alors je penserai à toi Maïlys, bien que mes plans soient déjà dans ma tête depuis longtemps :)
    Bonne continuation et merci pour cet article différent mais qui montre que quand on veut on peut !

    • Mailys Auteur de l’article

      Génial Elodie ! N’oublie pas de lister toutes les “contraintes” ou “conditions” à ton succès, et de t’attaquer à chacune ! (le cash n’est sûrement pas la seule ;-) )
      Je te souhaite tout le succès que tu mérites !

      • Elodie Verdier

        En effet… mais disons que c’est celle qui me pousse à retourner au boulot :D et le reste, genre formation pour la pub internet, etc… en dépend aussi, il n’y a rien de gratuit… Le reste est déjà bien en place. Alors haut les coeurs !
        en passant… une très bonne année à vous 4 !

  • Kalliste34

    Bonjour et bonne année à tous !
    Moi mon premier rêve serait de vivre dans une maison conçue par Maïlys, alors, si son nouveau point de chute pouvait être Montpellier… ;o))
    Mon deuxième rêve (mais il est lié au premier) serait de vivre dans un habitat groupé fondé sur les valeurs qui sont essentielles pour moi : la bienveillance, l’entraide, le développement personnel, l’écologie…
    Cet habitat devrait être en pleine nature, dans un paysage plein de beauté et sous un climat méditerranéen.
    Enfin, je termine en remerciant Maïlys (mais c’est peut-être par là que j’aurais pu commencer) pour tout ce qu’elle partage si généreusement et je lui souhaite, ainsi qu’à toute la petite famille, une merveilleuse année 2018.

    • Mailys Auteur de l’article

      CARTON ROSE ! :-)))) <3
      Merci Kalliste pour cet adorable message !
      Quelle belle rêvolution ! As-tu commencé à "défaire tes noeuds" en trouvant comment répondre point par point à tes exigences ?